La chronologie de l'affaire Pogba

La chronologie de l'affaire Pogba©Panoramic, Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le lundi 19 septembre 2022 à 12h43

Retrouvez la chronologie de l'affaire Pogba, alors que son frère Mathias vient d'être mis en examen et incarcéré dans ce dossier. Paul Pogba, à qui des maîtres chanteurs réclamaient 13 millions d'euros, a porté plainte après avoir été séquestré et menacé.



Opéré du genou droit il y a deux semaines, Paul Pogba, très incertain pour la Coupe du monde au Qatar, se retrouve au cœur d'une affaire judiciaire après avoir porté plainte contre des individus lui réclamant 13 millions d'euros. Une information judiciaire a été ouverte pour "extorsion avec arme, enlèvement ou séquestration en bande organisée et participation à une association de malfaiteurs", et son frère aîné Mathias, qui promettait des révélations "explosives" sur le milieu de terrain des Bleus, a été mis en examen et incarcéré. Retour sur la chronologie de cette affaire.

En janvier 2022, Paul Pogba se sépare de son bras droit, Mamadou, dont le père a été son premier entraîneur à l'US Roissy. Pogba découvre que celui qui occupe le rôle d'intendant et qui vit avec lui à Manchester lui a soutiré 200 000 euros sur sa carte bleue en six mois.

Des hommes cagoulés et lourdement armés

Le 19 mars 2022, en marge des matchs amicaux des Bleus contre la Côte d'Ivoire et l'Afrique du Sud, Paul Pogba revient dans son quartier. Il est alors conduit jusqu'à un appartement de Chanteloup-en-Brie, toujours en Seine-et-Marne, où ses amis d'enfance lui auraient confisqué son téléphone après l'avoir forcé de l'éteindre. Deux hommes cagoulés et lourdement armés surgissent alors dans l'appartement pour le menacer et réclamer le paiement de 13 millions d'euros, dont 3 millions en espèces, pour avoir assuré sa protection. "J'avais peur. Les deux gars ont rebraqué leurs armes sur moi. Du coup, en étant braqué ainsi, sous la menace, je leur ai dit que j'allais payer", a confié le joueur aux enquêteurs lors de son audition le 9 août, rapporte Le Monde. D'après France Info, il aurait bien essayé de retirer 3 millions d'euros, une opération refusée par ses banquiers. « La Pioche » a tout de même pu retirer 100 000 euros pour les donner à ces personnes le menaçant, promettant ensuite de leur régler le rester.

Les maîtres chanteurs à Turin

Le 14 juillet 2022, alors qu'il effectue son retour à la Juventus, où il a déjà évolué de 2012 à 2016, Paul Pogba voit débarquer une partie de ses maîtres chanteurs devant le centre d'entraînement du club turinois. Deux jours plus tard, le joueur dépose plainte devant la justice italienne. Et le 2 septembre, une information judiciaire est ouverte en France pour "extorsion avec arme, enlèvement ou séquestration en bande organisée et participation à une association de malfaiteurs".

Entretemps, et c'est ce qui déclenche la médiatisation de cette affaire, Mathias Pogba, frère aîné de Paul, publie le 27 août une vidéo sur les réseaux sociaux où il promet des révélations « explosives » sur le champion du monde, et assure ensuite qu'il a voulu marabouter Kylian Mbappé. Ce que Paul Pogba nie. Et la vidéo de son frère ne manque pas d'étonner. A commencer par le Juventino, qui pense que Mathias a été influencé. "C'est un mec calme, méconnaissable sur la vidéo où il tremble, il n'est pas comme ça dans la vie", avait confié un proche de la famille à l'AFP. Mathias Pogba jurera ensuite aux enquêteurs qu'il était bien à l'initiative de cette vidéo menaçante.

Mathias Pogba incarcéré

Le 28 août, c'est par le biais d'un communiqué de ses avocats, de sa mère Yeo Moriba, également menacée, et de sa représentante Rafaela Pimenta, que Paul Pogba répond à son frère. "Les déclarations récentes de Mathias Pogba sur les réseaux sociaux ne sont malheureusement pas une surprise. Elles s'ajoutent à des menaces et des tentatives d'extorsion en bande organisée contre Paul Pogba. Les autorités compétentes en Italie et en France ont été saisies il y a un mois et il n'y aura plus d'autres commentaires par rapport à l'enquête en cours", peut-on y lire.

Bien présent à Turin le 14 juillet, mais pas lors de la séquestration du 19 mars, Mathias Pogba "conteste avoir participé à une extorsion sur son frère", assure son avocat. Mais le 17 septembre, Mathias Pogba, qui s'était présenté de lui-même à la police quatre jours plus tôt et avait été placé en garde à vue en compagnie de quatre autres individus, est mis en examen et incarcéré. "C'est une décision qu'on ne comprend pas, d'autant plus que la justice a reconnu que M. Pogba n'a pas participé aux faits de séquestration dont aurait été victime son frère", estime son avocat, Me Yassine Bouzrou, sur BFM TV. Le feuilleton est encore loin d'être fini...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.