Bleus : Mbappé, capitaine admiré

Bleus : Mbappé, capitaine admiré©Panoramic, Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le samedi 18 novembre 2023 à 15h43

Capitaine des Bleus depuis la retraite internationale d'Hugo Lloris, Kylian Mbappé, très à l'aise dans ce rôle, bénéficierait du soutien d'une majeure partie des joueurs de l'équipe de France.


Il a tout bien fait. A la veille de l'avant-dernier match de Bleus déjà qualifiés face à Gibraltar dans ces éliminatoires de l'Euro 2024, Kylian Mbappé a effectué son retour en conférence de presse vendredi, ce qu'il esquivait depuis le mois de juin. Toujours aussi à l'aise dans l'exercice médiatique, le capitaine tricolore a facilement dribblé les interrogations sur son avenir en club, encore (très) incertain, lui dont le contrat avec le PSG s'achève en juin prochain, et martelé sa volonté de participer aux Jeux Olympiques de Paris 2024, tout en rappelant à plusieurs que ce sera son "employeur", quel qu'il soit, qui aura le dernier mot.

Il veut "partager le leadership"

Mbappé a aussi vanté les mérites de son jeune coéquipier parisien Warren Zaïre-Emery (17 ans), un prodige "fascinant" qui va effectuer ses grands débuts en équipe de France contre Gibraltar, et assuré que s'il n'était pas présenté devant la presse les quatre dernières fois, c'était par volonté de "partager le leadership" avec des leaders comme Antoine Griezmann, qui était aussi pressenti pour prendre le brassard et dont il a encore rappelé qu'il n'était "pas le supérieur hiérarchique", mais aussi les émergents Mike Maignan et Aurélien Tchouaméni.

"Mbappé a beaucoup d'alliés dans le groupe"

Et s'il est comme un poisson dans l'eau en conférence de presse, Mbappé le serait aussi au sein d'un groupe tricolore où il peut compter sur de nombreux soutiens, d'après RMC. "Mbappé a beaucoup d'alliés dans le groupe France, il a beaucoup de joueurs avec lesquels il s'entend énormément. Mbappé est très loin d'être esseulé dans ce groupe. La majorité l'apprécie, voire l'admire", a ainsi expliqué le journaliste Fabrice Hawkins à l'antenne de la radio. Même si, comme celui qui a été nommé capitaine suite à la retraite internationale d'Hugo Lloris après le Mondial qatari l'a encore répété, "l'équipe de France n'est pas (son) équipe". Pas loin, tout de même...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.