Bleus - Deschamps: "Je m'adapte"

Bleus - Deschamps: "Je m'adapte"©Media365

Faraj Benlahoucine, Media365 : publié le dimanche 12 juin 2022 à 20h05

Confronté à des forfaits de taille et à une succession de mauvais résultats avec l'équipe de France, Didier Deschamps n'a toutefois pas plongé dans le fatalisme. Il "s'adapte" comme il dit, bâtissant son équipe au gré de l'état de forme de chaque joueur.



A la veille de la 4eme rencontre de l'équipe de France en dix jours en ce mois de juin dans le cadre de la Ligue des Nations, Didier Deschamps s'est prêté au jeu des questions-réponses ce dimanche au Stade de France. Le moins que l'on puisse dire est que cette campagne aurait pu se dérouler sous de meilleurs auspices. Surpris lors de leur entrée en lice à Saint-Denis face au Danemark (1-2), les Bleus ont ensuite enchaîné deux partages des points chez les Croates (1-1) puis en Autriche (1-1). Cela n'a toutefois pas fait céder le sélectionneur tricolore à la panique. Et cela en dépit de défections importantes dans son effectif suite aux forfaits conjugués de Raphaël Varane, NGolo Kanté et Lucas Hernandez.

"Rien ne m'agace, je m'adapte, je fais en sorte de ne pas prendre de risques avec ceux qui ont de petits soucis. Ce n'est pas une revue d'effectif, mais toutes les équipes doivent changer d'un match sur l'autre, en cette fin de saison, sans oublier les petits problèmes qui arrivent lors du match précédent" a alors confié Didier Deschamps dont certaines décisions sont déjà actées. Mike Maignan va par exemple garder la cage à la place du capitaine habituel, Hugo Lloris. Remplaçant en Autriche et pas utilisé, Presnel Kimpembe portera le brassard comme lors du match aller face aux vice-champions du monde.

"On est moins prévisible pour l'adversaire"

Interrogé ensuite sur la réinstauration d'une défense à quatre, "DD" s'est expliqué: "Je n'ai pas changé d'avis, ce sont juste des options différentes. Je suis parti avec l'idée de mettre les onze à leur meilleure place. Il n'est pas dit qu'on ait un seul système, et on peut même changer en cours de match." Une alternative pas abandonnée donc, bien qu'il n'a plus du tout eu recours à ce schéma durant les deux derniers duels des Bleus. "Les options existaient avant, et ce n'est parce qu'on joue à quatre depuis deux matches que la défense à trois est mise à la poubelle. En compétition, cela se dégagera à un moment ou un autre, ou pas. Mais c'est plutôt intéressant, dans la mesure où on est moins prévisible pour l'adversaire."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.