Bleus : Deschamps aborde les polémiques avant la Coupe du Monde

Bleus : Deschamps aborde les polémiques avant la Coupe du Monde©Panoramic, Media365

Axel Allag, Media365 : publié le vendredi 14 octobre 2022 à 19h30

Présent ce vendredi au Musée National du Sport à Nice, Didier Deschamps en a profité pour évoquer les nombreuses polémiques autour du Mondial 2022, qui débutera dans un peu plus d'un mois au Qatar. Le sélectionneur national n'a affiché aucun doute concernant le soutien futur des Français.


Une ambiance qui paraît irrespirable de l'extérieur. Ces dernières semaines, de nombreuses polémiques affluent autour du football français, de l'affaire Pogba en passant par les accusations d'harcèlement contre Noël Le Graët, sans oublier les nombreuses blessures, avec le forfait de N'Golo Kanté pour la Coupe du Monde (selon L'Equipe). Pour autant, Didier Deschamps a une nouvelle affirmé qu'en interne, la sérénité était présente. "Le climat on le choisit pas. Vous y participez amplement, de manière positive et négative. C'était déjà le cas dans ma vie de joueur. Il y avait des climats apaisés ou plus ou moins avec certaines histoires. L'important, c'est qu'en interne nous ayons la tranquillité et la sérénité. Si vous pouvez, dans les jours et les semaines à venir, parler uniquement de football, ça serait apprécié", a-t-il affirmé ce vendredi, dans des propos relatés par RMC Sport.

"Faire en sorte que ce soit la fête du football"

Estimant que son groupe, sur le plan sportif, n'était pas "déconnecté de la réalité", le natif de Bayonne a mis en avant la nécessité d'une vigilance accrue, avant l'entame du tournoi. "À travers notre Fédération et toutes les Fédérations, on a le devoir d'être très vigilants sur tout ce qu'il se passe pour faire en sorte que ce soit la fête du football. À travers la Fédération, tout est fait pour qu'il y ait une vigilance maximale par rapport à ce qu'il se passera là-bas. Ça concerne la France et tous les pays qui seront présents au Qatar", a rappelé Deschamps.

Deschamps convaincu par le soutien des Français

En France, 14 villes ont déjà annoncé qu'elles ne retransmettront pas les matchs de la compétition sur des écrans géants (Lyon, Angers, Bordeaux, Brest, Lille, Marseille, Nancy, Paris, La Rochelle, Reims, Rodez, Strasbourg, Villeurbanne, Toulouse) principalement pour des motifs humanitaires et environnementaux. Cependant, même si il a estimé que chacun était libre de "faire ses choix", le vainqueur de la Coupe du monde 1998 a affiché sa grande confiance quant au soutien qui sera témoigné envers les Bleus. "Je suis sûr qu'on aura énormément de Français pour regarder les matchs et nous soutenir", a-t-il affirmé, alors que la France débutera la compétition le 22 novembre face à l'Australie, avant de défier le Danemark (le 26) puis la Tunisie (le 30).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.