FIFA : Wenger défend son projet de Coupe du monde tous les deux ans

FIFA : Wenger défend son projet de Coupe du monde tous les deux ans©Media365

Axel Allag, Media365, publié le vendredi 01 octobre 2021 à 21h30

De passage au micro de RMC Sport, Arsène Wenger est revenu sur le projet d'une Coupe du monde tous les deux ans. Il a cité les exemples de Cristiano Ronaldo et Lionel Messi afin de répondre aux critiques d'un calendrier trop dense.


Arsène Wenger, désormais directeur du Développement du football à la FIFA, a une nouvelle fois défendu son projet d'une Coupe du monde tous les deux ans, ce vendredi soir sur RMC Sport. Invité de l'émission "Rothen s'enflamme", l'ancien entraîneur des Gunners d'Arsenal n'a pas ménagé ses efforts afin de convaincre du possible bienfait de cette ambition. Le 9 septembre dernier, lors d'une visioconférence depuis Doha, il avait appuyé sur son idée de manière concrète : "En septembre, il y a une première trêve. En octobre, une deuxième. En novembre, une troisième. Ensuite, il y a soit une trêve hivernale ou les championnats continuent. Puis il y a une nouvelle trêve en mars. Et au mois de juin, il y en a une cinquième", avait-il notamment déclaré.

"Il ne faut pas vivre avec l'idée que le football tue les joueurs"

Alors que de nombreux détracteurs au projet craignent un calendrier, très, voire trop dense, Wenger a balayé cette crainte, en citant les exemples de Cristiano Ronaldo et Lionel Messi. "J'ai joué contre Cristiano Ronaldo en 2004. Il joue encore. Il fait près de 70 matchs tous les ans. Lui et Messi, depuis 2006, donc 15 ans, ont joué près de 70 matchs tous les ans. Et ils jouent toujours. Il ne faut pas vivre avec l'idée que le football tue les joueurs. Dans ma carrière, j'ai eu des problèmes avec les joueurs qui ne jouaient pas, pas avec ceux qui jouaient", a clamé le dirigeant, expliquant que "les grands joueurs veulent faire des grands matchs. Ce qui les emmerde, c'est de faire des petits matchs".


Au départ, même pour lui, l'idée d'une Coupe du monde tous les deux ans ne faisait pas forcément sens, comme il l'a reconnu sans peine. "Même moi au début, quand cela m'est venu je me suis dit 'Oh putain t'es en train de déconner.' J'ai un mouvement de recul instinctif car je n'ai connu que ça, la Coupe du monde tous les quatre ans. Après je me suis dit: 'Oh purée, c'est intéressant et il faut creuser l'idée', a expliqué Wenger. Selon ce dernier, son idée, justement, pourrait possiblement être appréciée par la jeune génération : "Ce qui me frappe, dans les moments d'audience chez les jeunes c'est que les 10-15 ans ou les 15-20 ans ont une philosophie totalement différente. Sur le regroupement des matchs de qualification, sur une meilleure séparation des matchs de clubs et d'équipes nationales, tout le monde est d'accord. On peut imaginer beaucoup de choses", a commenté l'ancien entraîneur d'Arsenal.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.