Galatasaray : Buruk en veut au Bayern Munich

Galatasaray : Buruk en veut au Bayern Munich ©Panoramic, Media365
A lire aussi

Victor Romedenne, Media365, publié le mardi 05 décembre 2023 à 14h50

Galatasaray est toujours en lice pour la qualification en huitièmes de finale mais aurait préféré être mieux positionné avant d'entamer la dernière journée des phases de groupes. Le coach de l'effectif turc reproche au Bayern Munich de ne pas avoir joué sérieusement le match face à Copenhague.



Dans le groupe A de la Ligue des champions, le Bayern est assuré de finir à la première place. Derrière, Copenhague (5 points), Galatasaray (5 points) et Manchester United (4 points) sont au coude à coude pour arracher la deuxième place synonyme de qualification en huitièmes de finale. Lors de la cinquième journée, Galatasaray a tenu bon face aux Red Devils (3-3) après avoir été mené deux fois au score. A la fin de la rencontre, les Turcs ont été déçus de voir que le Bayern Munich, très largement favori, n'avait pas pris le dessus, à domicile, sur Copenhague (0-0). Cette situation laisse un goût amer au coach stambouliote Okan Buruk : "Ils ont fait tourner pour la première fois de la saison, on n'a pas eu l'impression qu'ils voulaient gagner. Nous sommes l'équipe malheureuse parce que nous avons dû jouer contre le Bayern lors de la troisième et de la quatrième journée. Nous voulons gagner à Copenhague et faire notre travail. J'attends beaucoup du Bayern pour le dernier match contre Manchester", a-t-il déclaré dans des propos rapportés par le journal allemand Bild.

Retrouver la phase finale

Après un titre de champion de Turquie glané l'an passé et marqué par une série de 14 victoires d'affilée, Galatasaray veut redorer son blason sur la scène européenne. Les Turcs n'ont pas passé les phases de groupes de la Ligue des Champions depuis la saison 2013/2014, soit dix ans. Afin d'afficher clairement leur ambition pour la saison, Gala a réalisé un mercato estival ambitieux en faisant venir des noms connus en Europe tels que Hakim Ziyech, Mauro Icardi (prêté la saison dernière par le PSG), Wilfried Zaha, Dries Mertens ou le Français Tanguy Ndombélé.

Les deux équipes s'étant séparées sur un score de parité à l'aller, Copenhague occupe la deuxième place du groupe A en raison de sa différence de but qui est de -1 tandis que celle du club stambouliote est de -2. Galatasaray a donc pour obligation de remporter son dernier match face aux Danois tout en espérant que le Bayern Munich respectera son statut de favori à Old Trafford.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.