Une légende du Dakar prête à dire stop ?

Une légende du Dakar prête à dire stop ?©Panoramic
A lire aussi

6Medias, publié le vendredi 26 janvier 2018 à 21h00

Seulement quatrième sur le dernier Dakar, Stéphane Peterhansel a accordé une interview au Figaro. L'homme aux 13 victoires se confie sur ses doutes, ses envies, mais laisse planer le doute sur son avenir.

Serait-ce le clap de fin pour Stéphane Peterhansel ? Vainqueur déjà à 13 reprises du Dakar (six fois en moto, puis sept fois en auto), le Français de 52 ans a semé le trouble sur son avenir lors d'une interview accordée au Figaro.

Seulement quatrième il y a une semaine, il s'est montré très déçu : "Pour moi, c'était le plus compliqué depuis que nous sommes en Amérique du Sud. Après, personnellement, je retiendrais beaucoup de déception par rapport à mon résultat. [...] Nous avons accumulé les erreurs humaines ", avoue-t-il. Auteur à ses yeux de "deux erreurs ", Peterhansel reconnait que c'était "beaucoup trop ". "Je n'ai été bon que sur une partie de la course", admet-il. Déçu, frustré aussi, le pilote Peugeot avoue à demi-mot qu'il pourrait dire stop. "Je peux l'interpréter de deux manières. D'un côté je peux me dire que si c'est pour faire des conneries pareilles l'année prochaine, cela ne sert à rien d'y retourner, et il vaut mieux que j'arrête". Avant de nuancer. "Mais d'un autre côté, je peux aussi vouloir ne pas m'arrêter sur une course aussi moyenne. Il faut que je prenne quelques semaines pour réfléchir."



Toujours envie ?
Outre la déception, la question de l'envie se pose aussi pour celui qui n'a plus rien à prouver aux yeux de tous. "Est-ce que ma passion est toujours aussi importante ? Est-ce que la peur d'arrêter est trop forte ?", questionne-t-il.
Des problèmes d'ordre personnels auxquels viennent s'ajouter d'autres, plus matériels. "Il n'y a plus beaucoup de constructeurs, mais il y a des équipes qui sont sérieuses. J'ai des options. [...] Nous avons toujours réussi à gagner dans toutes les équipes au sein desquelles nous sommes passés". Cependant, Peterhansel ne se voit pas continuer avec n'importe quelle voiture : "Si je décide de continuer, je pense que j'aurai de belles options qui s'ouvriront. " Autant de points qui laissent planer le doute autour de son futur. Mais à 52 ans, l'âge ne semble pas l'effrayer : "Je pense encore avoir les capacités physiques pour le gagner". Les fans, eux, plébiscitent encore largement "Monsieur Dakar".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.