Giro : Aucun test positif au Covid-19

Giro : Aucun test positif au Covid-19©Media365

Paul Rouget : publié le samedi 17 octobre 2020 à 15h08

Tous les tests au Covid-19 réalisés jeudi et vendredi sur le Tour d'Italie sont négatifs, a annoncé l'UCI samedi. Huit cas positifs avait été détectés quelques jours plus tôt, entraînant le départ de deux équipes. 

 

Les 513 tests au Covid-19 effectués jeudi et vendredi sur les coureurs et les membres du staff du Giro se sont tous révélés négatifs, a annoncé l'Union cycliste internationale (UCI) samedi. Des tests supplémentaires réalisés après l'apparition de huit cas positifs lors des tests effectués lundi dernier à l'occasion de la journée de repos. Les équipes Jumbo-Visma et Mitchelton s'étaient retirées de la course mardi. Troisième du Tour de France 2019 et leader de la Jumbo, Steven Kruijswijk faisait partie de ces nouveaux cas positifs au coronavirus, comme Simon Yates quelques jours plus tôt. Le Britannique de Mitchelton avait développé des symptômes très légers et abandonné avant le départ de la huitième étape. 

"Compte tenu de notre responsabilité envers nos coureurs et notre personnel, le peloton et l'organisation de la course, nous avons pris la décision ferme de nous retirer du Giro, avait annoncé en début de semaine Brent Copeland, directeur général de la formation australienne. Heureusement, les personnes touchées sont asymptomatiques ou présentent des symptômes légers." Une situation qui inquiète beaucoup le peloton. L'équipe Education First avait notamment adressé une lettre à la fédération internationale, demandant l'arrêt de ce Tour d'Italie dimanche soir, après la 15e étape et arguant que la bulle sanitaire était "clairement compromise" : "Même si nous espérons rester dans la course [...] si une personne de l'équipe est testée positive, ou si nous, coureurs et staffs, nous sentons mal avec cette situation, nous quitterons la course. [...] Il serait mieux pour le Giro et pour le World Tour [...] que la situation soit gérée d'une manière systématique et globale, plutôt qu'un retrait chaotique équipe par équipe", pouvait-on lire dans cette missive. Une demande rejetée par l'UCI, alors que Jonathan Vaughters, le manager de l'équipe américaine, avait ensuite calmé le jeu : "Nous ne menaçons pas de partir. Il s'agit d'une suggestion que nous jugeons correcte compte tenu de la situation. Nous préférons courir jusqu'au bout, à Milan. Et si la prochaine série de tests montre qu'il est sécurisé de le faire, nous le ferons." Une nouvelle série de tests lundi lors de la deuxième journée de repos. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.