Tour de Romandie : L'heure de la reprise a sonné pour Alaphilippe, très motivé

A lire aussi

Aurélien Canot, Media365, publié le mardi 23 avril 2024 à 10h00

Alors que le rendez-vous suisse ne figurait pas initialement à son calendrier, Julian Alaphilippe, absent depuis le Tour des Flandres, prendra finalement le départ ce mardi du Tour de Romandie afin de se préparer pour son premier Giro, en mai prochain. Le puncheur français, contraint à l'abandon lors de son unique participation, en 2015, compte beaucoup sur l'épreuve pour savoir où il en est.

On l'avait quitté après le Tour des Flandres, qu'il avait terminé dans la plus grande discrétion (70eme place), à l'image d'une campagne des classiques flandriennes aux allures de nouvelle et longue traversée du désert. A l'époque, on ne savait pas que ses dernières sorties, dans les Flandres, Julian Alaphilippe les avait effectuées blessé. Le puncheur français de l'équipe Soudal-Quick Step avait en effet révélé après le Tour des Flandres qu'il souffrait d'une fracture de la tête du péroné gauche. Aujourd'hui, il ne s'agit plus heureusement que d'un mauvais souvenir. Et alors que le Tour de Romandie ne figurait pas à l'origine à son calendrier, Alaphilippe s'alignera ce mardi au départ du rendez-vous suisse qui constitue pour tout coureur engagé ensuite sur le Tour d'Italie une ultime galop d'essai idéal dans l'optique du Giro.

Blessé mais présent pendant la campagne flandrienne 

C'est précisément le cas pour l'ancien double champion du monde, qui aurait dû initialement préparer son premier Giro au cours d'un stage en altitude, mais dont la blessure (contractée début mars lors des Strade Bianche), qui l'a privé de compétition depuis le Tour des Flandres, a finalement chamboulé ses plans. "Il était important pour moi de faire un break après le Tour des Flandres, pour arriver ici avec de la fraîcheur et beaucoup d'envie (...) Le Giro, c'est nouveau pour moi, donc j'ai besoin de rythme dans les jambes et le Tour de Romandie, c'est la meilleur façon pour moi d'aborder le Giro", avoue au micro de La Chaine L'Equipe le coureur qui a dû se contenter jusqu'à maintenant cette saison d'une 6eme place sur le Tour Down Under comme meilleur résultat. Alaphilippe, dont le contrat chez Soudal-Quick Step touche à sa fin (NDLR : TotalEnergies fait partie des équipes très intéressées), est néanmoins persuadé qu'il peut de nouveau aspirer à réussir de très belles choses.

Alaphilippe : "Je suis sûr que je peux revenir"

"J'ai un peu plus de fraîcheur mentale et physique, donc je suis content d'être ici et de pouvoir enchaîner Tour de Romandie et mon premier Giro. Je vais donner le maximum, et essayer de gagner, car ça serait bien pour le moral, et voir aussi physiquement où j'en suis. Je suis sûr que je peux revenir et c'est vraiment ce qui me donne envie de continuer". Le protégé de Patrick Lefevere, avec qui la guerre est déclarée depuis un moment, se dit extrêmement déterminé au moment de reprendre la compétition sur cette course à laquelle il n'a participé qu'une seule fois, en 2015, sans pouvoir la terminer pour autant (NDLR : Il avait été contraint de jeter l'éponge). "Je suis toujours aussi motivé pour retrouver le chemin de la victoire". C'est également pour cette raison que le triple vainqueur de la Flèche wallonne est "impatient de retrouver (son) meilleur niveau". Comme ses supporters, il pourrait alors de nouveau se prendre à rêver de rivaliser avec les meilleurs. Ce qu'il n'a plus fait depuis longtemps.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.