Giro 2023 (E14) : Armirail incrédule après avoir pris le maillot rose, fait inédit pour un Français au XXIeme siècle

Giro 2023 (E14) : Armirail incrédule après avoir pris le maillot rose, fait inédit pour un Français au XXIeme siècle©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu Warnier, Media365, publié le samedi 20 mai 2023 à 19h15

Premier Français à s'emparer du maillot rose de leader du Giro depuis Laurent Jalabert en 1999, Bruno Armirail a assuré ne pas y avoir cru avant les derniers kilomètres de la 14eme étape.

C'est un véritable rêve que Bruno Armirail a vécu ce samedi. S'il n'a pas été en mesure de se mêler à la lutte pour la victoire à l'occasion de la 14eme étape du Giro 2023, le coureur de l'équipe Groupama-FDJ a ajouté son nom à une liste prestigieuse. En effet, il est le premier coureur français à prendre le maillot rose de leader du Tour d'Italie depuis le début du XXIeme siècle. La dernière fois qu'un Tricolore a pointé à la première place du classement général sur cette épreuve, c'était en 1999 avec un certain Laurent Jalabert. Il faut dire que l'équipe Ineos Grenadiers n'a absolument rien fait pour défendre la place de leader détenue par Geraint Thomas depuis l'abandon de Remco Evenepoel. Pointé à 18'37'' du Gallois, Bruno Armirail a profité de l'échappée fleuve pour reprendre très exactement 20'18'' au chef de file de la formation britannique. « Le but ce matin, c'était de prendre l'échappée, a affirmé le coureur de l'équipe Groupama-FDJ quelques minutes après l'arrivée de l'étape. Je n'aurais jamais imaginé prendre le maillot rose. »


Armirail : « Pour moi, c'est un rêve »

Alors que l'écart a progressivement enflé tout au long de l'étape, Bruno Armirail était conscient qu'une échappée pouvait prendre une avance très confortable ce samedi. Toutefois, de telles proportions relevaient de l'imagination. « On avait évoqué dans l'équipe la possibilité qu'une échappée pourrait prendre quinze minutes un jour, a confié le champion de France du contre-la-montre. J'étais dedans et cela me permet de prendre le maillot rose aujourd'hui (samedi). » A la question de savoir s'il était conscient d'être en position de s'emparer de la tête du classement général du Giro au terme de cette longue échappée, Bruno Armirail affirme que l'idée lui a tardivement effleuré l'esprit. « J'ai seulement réalisé dans les cinq derniers kilomètres mais je n'y avais pas pensé avant, a-t-il confié face à la presse. C'est génial pour l'équipe, surtout après la deuxième place de Thibault Pinot hier (vendredi). Pour moi, c'est un rêve. Je n'en reviens toujours pas ! » La question est désormais de savoir combien de temps Bruno Armirail parviendra à conserver ce maillot rose.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.