Tour de France (E9) : Turgis devance Pidcock et Gee, Pogacar reste en jaune après avoir été offensif

Mathieu Warnier, Media365, publié le dimanche 07 juillet 2024 à 17h55

Marquée par le passage sur des chemins blancs, la 9eme étape du Tour de France a vu Anthony Turgis règler le sprint de l'échappée pour lever les bras en vainqueur. Tadej Pogacar, qui a essayé de pousser à la faute ses rivaux sans succès, conserve le maillot jaune avant la première journée de repos.

Et de trois pour les coureurs français ! Après Romain Bardet à Rimini puis Kévin Vauquelin à Bologne, c'est au tour d'Anthony Turgis de goûter au bonheur d'une victoire d'étape sur l'édition 2024 du Tour de France. Le coureur de l'équipe TotalEnergies s'est adjugé une des étapes les plus attendues de cette 111eme Grande Boucle, celle des chemins de terre tracée autour de Troyes sur 199 kilomètres. A l'image d'un Paris-Roubaix, les 47 kilomètres séparant le départ du premier chemin blanc ont été marqués par beaucoup d'offensives afin de former une bonne échappée. L'équipe Uno-X Mobility n'a pas hésité à envoyer Jonas Abrahamsen et Alexander Kristoff aux avant-postes mais sans succès. Bruno Armirail, Stefan Küng ou encore Kévin Vauquelin ont également secoué le peloton avant qu'un groupe dans lequel le champion de France Paul Lapeira, Romain Grégoire ou encore Neilson Powless ont pris place n'essaye de s'échapper. Les Movistar, absents de ce coup, ont alors roulé en tête de peloton et l'écart a longtemps plafonné autour des dix secondes. Mathieu van der Poel a également sorti la tête de l'eau, sans que cela donne un résultat. Juste avant l'entrée sur le premier chemin blanc, ce sont dix coureurs dont Anthony Turgis, Jasper Stuyven ou encore Derek Gee qui ont pris la poudre d'escampette, profitant du terrain cabossé pour creuser l'écart. Arnaud De Lie, Tom Pidcock, Ben Healy ou encore Romain Bardet sont partis en contre.

Pogacar et Evenepoel ont attaqué

Toutefois, seuls Axel Zingle et Alex Aranburu ont pu faire la jonction dans un premier temps, imités ensuite par Ben Healy et Tom Pidcock. Parmi les candidats au maillot jaune, le moins à l'aise sur les chemins empierrés devait être Primoz Roglic et cela s'est confirmé. Le Slovène a très vite été distancé d'une trentaine de secondes mais a su faire l'effort pour revenir dans la roue de ses rivaux. Alors que l'équipe UAE Team Emirates a profité du troisième chemin blanc pour essayé de secouer le peloton, Jonas Vingegaard a dû prendre le vélo de son coéquipier Jan Tratnik après un incident mécanique afin de ne pas perdre le contact. Mais, comme il l'a fait en début de saison sur les Strade Bianche, Tadej Pogacar a placé un démarrage très loin de l'arrivée, alors qu'il restait encore 89 kilomètres. Mais, cette fois, cela n'a pas fait exploser la course. Ne s'en laissant pas compter, Remco Evenepoel a répliqué dans le cinquième chemin blanc mais il n'a pas piégé Tadej Pogacar et Jonas Vingegaard, contrairement à Primoz Roglic, qui a laissé faire. Le maillot jaune a alors accepté de relayer le maillot blanc quand le double tenant du titre n'a pas collaboré. Malgré cela, le trio infernal a fait la jonction avec l'échappée, ce qui n'a pas été du goût de certains baroudeurs et notamment Derek Gee. Ce dernier n'a pas hésité à accélérer pour tenter de relancer le groupe de tête sans les candidats à la victoire finale.

Turgis pourra remercier Lutsenko

Sentant qu'ils étaient de trop et même nuisible à la viabilité de l'échappée, Tadej Pogacar, Remco Evenepoel et Jonas Vingegaard ont coupé leur effort pour réintégrer le peloton. Ce qui a immédiatement donné de l'air à l'échappée, au sein de laquelle l'entente n'a plus été optimale. En effet, Tom Pidcock, Jasper Stuyven, Ben Healy, Derek Gee et Alexey Lutsenko se sont isolés, vite rattrapés par Alex Aranburu, Javier Romo et Anthony Turgis. Huit coureurs qui ont alors travaillé de concert avec l'idée de jouer la victoire d'étape. Derrière eux, on a notamment vu Biniam Girmay, Mathieu van der Poel et Michael Matthews tenter de sortir du peloton, en vain. En effet, les coéquipiers des échappés ont veillé au grain. A dix kilomètres de l'arrivée, soit à la fin du dernier chemin blanc, Jasper Stuyven a joué son va-tout en sortant seul de l'échappée. Le coureur de l'équipe Lidl-Trek a résisté autant qu'il a pu mais a vu l'effort d'Alexey Lutsenko réduire à néant ses chances de victoire peu après la flamme rouge. Un sprint en petit comité est devenu inévitable et, à ce petit jeu, Anthony Turgis s'est montré le plus fort devant Tom Pidcock et Derek Gee, offrant un succès d'étape précieux à l'équipe TotalEnergies. Dans le peloton, Tadej Pogacar a essayé jusqu'au bout de distancer ses adversaires mais ils ont coupé la ligne roue dans roue, un peu moins de deux minutes après le vainqueur. Alors que le peloton va faire relâche ce lundi à Orléans, les écarts restent les mêmes au classement général et tout reste à faire.

CYCLISME / TOUR DE FRANCE 2024
9eme étape - Troyes-Troyes (199km) - Dimanche 7 juillet 2024
1- Anthony Turgis (FRA/TotalEnergies) en 4h19'43''
2- Tom Pidcock (GBR/Ineos Grenadiers) mt
3- Derek Gee (CAN/Israel-Premier Tech) mt
4- Alex Aranburu (ESP/Movistar) mt
5- Ben Healy (IRL/EF Education-EasyPost) à 2''
6- Alexey Lutsenko (KAZ/Astana Qazaqstan) à 2''
7- Javier Romo (ESP/Movistar) à 12''
8- Jasper Stuyven (BEL/Lidl-Trek) à 18''
9- Biniam Girmay (ERY/Intermarché-Wanty) à 1'17''
10- Michael Matthews (AUS/Jayco-AlUla) à 1'17''
...

Classement général
1- Tadej Pogacar (SLO/UAE Team Emirates) en 35h42'42''
2- Remco Evenepoel (BEL/Soudal-Quick Step) à 33''
3- Jonas Vingegaard (DAN/Visma-Lease a Bike) à 1'15''
4- Primoz Roglic (SLO/Red Bull-Bora-Hansgrohe) à 1'36''
5- Juan Ayuso (ESP/UAE Team Emirates) à 2'16''
6- João Almeida (POR/UAE Team Emirates) à 2'17''
7- Carlos Rodriguez (ESP/Ineos Grenadiers) à 2'31''
8- Mikel Landa (ESP/Soudal-Quick Step) à 3'35''
9- Derek Gee (CAN/Israel-Premier Tech) à 4'02''
10- Matteo Jorgenson (USA/Visma-Lease a Bike) à 4'03''
...
23- Guillaume Martin (FRA/Cofidis) à 7'41''
...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.