Vuelta (E10) : Martin regrette d'avoir manqué la victoire pour 150 mètres

Vuelta (E10) : Martin regrette d'avoir manqué la victoire pour 150 mètres©Media365

Mathieu WARNIER : publié le vendredi 30 octobre 2020 à 19h50

Offensif dans le final de la 10eme étape de la Vuelta ce vendredi, Guillaume Martin a confié ne pas avoir de regrets alors qu'il lui a manqué quelques dizaines de mètres pour passer la ligne d'arrivée en vainqueur.



Guillaume Martin est une nouvelle fois passé à côté. Le grimpeur de la formation Cofidis, très souvent offensif depuis le départ de la Vuelta, a essayé de tirer parti du final de la 10eme étape, avec une montée courte mais pentue, pour se détacher du peloton et aller chercher une première victoire. Mais, face à l'accélération de Primoz Roglic dans les 300 derniers mètres, le Français n'a rien pu faire. « Je me suis senti vraiment bien aujourd'hui (vendredi) à mi-course. Merci à Pierre-Luc Périchon qui m'a bien aidé des 60 derniers kilomètres jusqu'à la flamme rouge. Dans les 300-400 derniers mètres, j'étais toujours devant, a confié Guillaume Martin au micro de Cyclism'Actu. J'ai fait de mon mieux et c'est dommage qu'il m'ait manqué 150 mètres lorsque les autres m'ont dépassé. C'est facile d'avoir des regrets après coup en me disant que j'aurais dû attendre que les favoris attaquent ou alors que je tente plus tôt. »

Martin : « Je ne peux pas imaginer repartir d'ici sans un succès »

Finalement huitième de l'étape et dernier coureur dans le même temps de Primoz Roglic, le coureur de l'équipe Cofidis ne compte pas s'arrêter en si bon chemin et continue de viser une victoire d'étape avant l'arrivée finale à Madrid dans un peu plus d'une semaine. « J'ai déjà tenté ma chance plusieurs fois depuis le début de la Vuelta, ça fait plusieurs fois que je ne passe pas loin de la victoire et je ne peux pas imaginer repartir d'ici sans un succès, ajoute Guillaume Martin. C'est un final qui convenait bien à Primoz Roglic, mais j'avais de bonnes jambes. Les deux journées à venir vont être importantes pour le maillot. Je vais avoir un bon week-end qui va venir pour moi. Je vais rester offensif et confiant dans mes capacités. » Un week-end qui sera marqué par deux étapes de haute montagne avec, ce samedi, une arrivée au sommet de l'Alto de la Farrapona puis, dès dimanche, les pentes terribles de l'Alto de l'Angliru.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.