Liège-Bastogne-Liège : Evenepoel remporte son premier Monument

Liège-Bastogne-Liège : Evenepoel remporte son premier Monument©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365, publié le dimanche 24 avril 2022 à 16h36

Alors que Julian Alaphilippe n'a pas pu défendre ses chances après une chute, Remco Evenepoel a joué sa carte et remporte en solitaire Liège-Bastogne-Liège. Quinten Hermans et Wout Van Aert complètent le podium.



Remco Evenepoel tient son Monument du cyclisme ! A seulement 22 ans, l'étoile montante du cyclisme belge a écrit la plus belle ligne de son palmarès déjà bien fourni avec une victoire en solitaire sur Liège-Bastogne-Liège. Le coureur de l'équipe Quick-Step Alpha Vinyl, sans doute libéré de ses obligations après la chute et l'abandon de Julian Alaphilippe, a su saisir sa chance dans un final animé pour aller lever les bras sur le Quai des Ardennes. Une « Doyenne » qui n'a pas mis très longtemps à s'animer avec plusieurs escarmouches dans les premiers kilomètres, avec le local de l'étape Sylvain Moniquet à l'initiative d'une première échappée, avec notamment Bruno Armirail et Fabien Doubey à ses côtés. Derrière, plusieurs contres se sont formé, sont un avec Paul Ourselin en son sein. Des groupes qui ont fini par s'agglomérer à 200 kilomètres de l'arrivée pour ne plus former qu'un seul groupe de onze coureurs. Le peloton, un temps emmené par l'équipe Movistar puis par la formation Bora-Hansgrohe, a laissé faire et l'échappée a pris jusqu'à un peu plus de cinq minutes d'avance.

Une chute collective a tout changé

A partir de là, la situation est longtemps restée inchangée mais, au fil des kilomètres et des difficultés, l'échappée a perdu des membres. Le peloton, quant à lui, a vu les équipes Quick-Step Alpha Vinyl et Lotto-Soudal se relayer pour réduire progressivement l'avance du groupe de tête, qui a fondu pour très vite ne comporter plus que six coureurs dont les Français Paul Ourselin, Fabien Doubey et Bruno Armirail. Mais la course a changé du tout au tout à l'orée des 60 derniers kilomètres avec une chute massive, ayant mis plus d'un tiers du peloton au sol dont des coureurs tels Rigoberto Uran, Tim Wellens, Wilco Kelderman mais surtout Romain Bardet et Julian Alaphilippe, qui a été contraint à l'abandon et a été transporté à l'hôpital en ambulance. Alors que l'équipe Bahrain Victorious a pris les commandes de ce qu'il restait du peloton, les coureurs distancés ont progressivement fait leur retour. La formation bahreinie s'est alors mis en action avec des attaques de Mikel Landa ou encore Damiano Caruso à l'entame des 40 derniers kilomètres.

Evenepoel a saisi sa chance

Alors que ces attaques ont fait fondre l'avance de l'échappée, Bruno Armirail a mis à profit ses qualités de rouleur pour s'isoler en tête de course à 30 kilomètres de l'arrivée. Toutefois, le coureur de l'équipe Groupama-FDJ a très vite vu revenir un certain Remco Evenepoel. En l'absence du champion du monde, le Belge a pu jouer sa carte personnelle et a très vite laissé le Français sur place pour partir seul dans un raid solitaire. Dans ce qu'il restait du peloton, la collaboration n'a pas été idéale et Remco Evenepoel a pu garder une avance supérieure à 30 secondes dans les derniers kilomètres. C'est en solitaire que le Belge a coupé la ligne d'arrivée pour remporter la plus belle victoire de sa carrière, son premier Monument. A près de 50 secondes, Quinten Hermans a pris le meilleur sur Wout Van Aert au sprint pour conclure un triplé belge. Warren Barguil, quant à lui, termine premier Français à la 15eme place. Avec cette victoire, Remco Evenepoel conclut en beauté une saison des classiques sur laquelle l'équipe Quick-Step Alpha Vinyl a trop rarement brillé.

CYCLISME - UCI WORLD TOUR / LIEGE-BASTOGNE-LIEGE
Classement final (257,5km) - Dimanche 24 avril 2022
1- Remco Evenepoel (BEL/Quick-Step Alpha Vinyl) en 6h12'38''
2- Quinten Hermans (BEL/Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux) à 48''
3- Wout Van Aert (BEL/Jumbo-Visma) à 48''
4- Daniel Felipe Martinez (COL/Ineos Grenadiers) à 48''
5- Sergio Higuita (COL/Bora-Hansgrohe) à 48''
6- Dylan Teuns (BEL/Bahrain Victorious) à 48''
7- Alejandro Valverde (ESP/Movistar) à 48''
8- Neilson Powless (USA/EF Education-EasyPost) à 48''
9- Marc Hirschi (SUI/UAE Team Emirates) à 48''
10- Michael Woods (CAN/Israel-Premier Tech) à 48''
...
15- Warren Barguil (FRA/Arkéa-Samsic) à 1'36''
...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.