Groupama-FDJ : Pinot disputera le Giro quand Gaudu se concentrera sur le Tour de France

Groupama-FDJ : Pinot disputera le Giro quand Gaudu se concentrera sur le Tour de France©Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le vendredi 09 décembre 2022 à 11h50

Thibaut Pinot a confirmé en marge de la présentation du nouveau maillot de l'équipe Groupama-FDJ qu'il s'alignera au départ du prochain Giro. David Gaudu sera le leader de la formation française sur les routes du Tour de France l'été prochain.



Thibaut Pinot a fait son choix pour la saison 2023. Après avoir connu des saisons compliquées en raison de douleurs dorsales persistantes, le natif de Mélisey a renoué avec le succès cette année. Le coureur de l'équipe Groupama-FDJ a également renoué avec les Grands Tours en s'alignant au départ du Tour de France puis de la Vuelta. Toutefois, la saison prochaine, l'objectif sera tout autre puisque le Franc-Comtois sera présent dans les Abruzzes le 6 mai prochain afin de s'aligner pour la troisième fois de sa carrière sur le Giro avec un objectif clair en tête. « Cinq ans après ma dernière participation et mon abandon, je dois prendre ma revanche sur cette course mythique. Le Giro sera l'objectif principal de ma saison, avec un but clair : gagner face aux meilleurs, à la pédale, sur des étapes de montagne, a-t-il affirmé dans un communiqué de son équipe. Dans l'ensemble, c'est un tracé montagneux qui nous attend, à l'image des années précédentes. Ce Tour d'Italie difficile sera probablement le plus dur des trois Grands Tours de l'année, et donc celui qui me correspondra le mieux. Le temps est compté et la préparation a déjà commencé, pour faire le meilleur résultat possible. »

Gaudu vise le podium du Tour de France

David Gaudu, quant à lui, entend bien continuer sa progression la saison prochaine. Derrière Jonas Vingegaard, Tadej Pogacar et Geraint Thomas, le natif de Landivisiau est allé chercher la quatrième place du classement général du Tour de France. Toutefois, le leader de l'équipe Groupama-FDJ a encore faim et entend bien viser plus haut dès le 1er juillet prochain à Bilbao, qui accueillera le départ de l'édition 2023 de la Grande Boucle. « C'est une course sur laquelle je compte déjà cinq participations, qui m'a beaucoup réussi et qui m'a procuré beaucoup d'émotions sur le vélo depuis le début de ma carrière, notamment cette année, a-t-il déclaré dans un communiqué. Nous sommes parvenus, avec un grand travail de l'équipe, à conquérir la quatrième place sur l'édition 2022 mais nous continuons de viser toujours plus haut : le podium. Le parcours 2023 contient un contre-la-montre en bosse et beaucoup de montagne, pour l'un des Tours les plus montagneux que j'ai pu voir. Ce tracé me correspond et me fait rêver. » Alors que des coureurs comme Remco Evenepoel ont déjà annoncé leur intention de faire l'impasse sur le Tour, une opportunité pourrait se présenter pour le Français.


A nouvelle saison, nouvelles couleurs

Cette saison 2023 sera celle d'un changement important pour l'équipe Groupama-FDJ. En effet, après avoir porté un maillot bleu-blanc-rouge depuis l'arrivée de l'assureur à ses côtés en 2018, la formation dirigée par Marc Madiot change du tout au tout. En effet, la tenue 2023 sera exclusivement bleue, avec deux tons différents. « On avait envie de donner une nouvelle image, a confié dans une vidéo Stefan Küng, dont l'objectif en 2023 sera le titre de champion du monde du contre-la-montre à Glasgow. On avait aussi envie de se sentir beau et bien de dedans, et de le porter avec fierté. » Un maillot dont le dessin définitif a été le choix des coureurs après validation par les partenaires. « Il y en a un qui est ressorti et c'est celui qu'on retrouve aujourd'hui », a ajouté Arnaud Démare, qui essayera de dépasser le cap des 100 victoires avec la formation dont il porte les couleurs depuis dix ans. Valentin Madouas, quant à lui, vise les classiques avec l'envie de gagner. « L'année dernière, nous sommes passés très près d'une victoire avec de nombreux podiums notamment sur Paris-Roubaix et le Tour des Flandres, a-t-il rappelé. Cette année, l'envie de lever les bras sur un Monument est naturellement d'autant plus grande. » Pour ce qui est de la Vuelta, Marc Madiot a assuré vouloir en faire un laboratoire pour la jeune génération, encadrée par quelques éléments d'expérience.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.