Gravel : Vermeersch devient le premier champion du monde

Gravel : Vermeersch devient le premier champion du monde©panoramic, Media365

Guillaume Issner, Media365, publié le dimanche 09 octobre 2022 à 16h41

Gianni Vermeersch s'est adjugé ce dimanche à Cittadella le titre mondial de gravel à l'occasion de l'édition inaugurale de la discipline. Mathieu van der Poel monte sur la troisième marche du podium.


Il y a eu Pauline Ferrand-Prévôt chez les femmes, il y a Gianni Vermeersch dans la catégorie masculine. Le Belge, qui a découvert le vélo dans l'univers du cyclo-cross, est devenu ce dimanche à Cittadella le premier champion du monde de l'histoire du gravel, au lendemain du sacre de la Française dans les rues de la ville fortifiée. L'échappée, que formaient le vainqueur du jour et l'Italien Daniel Oss, a brillé sur ce tracé de 194 kilomètres entre Vicence et Cittadella. Sur des routes goudronnées par endroits et d'autres chemins variant les surfaces, les deux fuyards ont très bien collaboré et porté leur avance sur le peloton à plus de cinq minutes à la mi-course. Le groupe de poursuivants d'une cinquantaine de coureurs s'est réduit au fur et à mesure de l'avancée de la course et a explosé à l'entame du dernier des deux tours du circuit de 27,5 kilomètres.

Vermeersch s'est envolé dans les derniers kilomètres

Daniel Oss et Gianni Vermeersch ne se sont pas lâchés d'une roue et ont entamé le dernier tour l'un derrière l'autre. Derrière, un groupe de chasseurs est sorti du lot pour sonner la révolte sous l'impulsion de Greg Van Avermaet et Mathieu van der Poel, très attendu sur cette épreuve, accompagnés également de Davide Ballerini ou encore Magnus Cort Nielsen à ce moment de la course. En augmentant la cadence, les poursuivants ont fait passer l'écart avec les deux hommes de tête sous la barre des deux minutes à moins de dix kilomètres de l'arrivée. C'est alors que Vermeersch, déjà vainqueur d'étape cette année sur les 4 Jours de Dunkerque, a pris les choses en main et lâché son rival italien d'une soudaine accélération. Le coureur de l'équipe Alpecin-Deceuninck n'a plus été rattrapé. Il a pu lever les bras en solitaire avant de voir son coéquipier Mathieu van der Poel rafler la médaille de bronze au sprint devant Greg Van Avermaet. Lilian Calmejane termine lui 21eme à plus de six minutes du nouveau champion du monde.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.