Démare a enfin retrouvé la victoire

Démare a enfin retrouvé la victoire©Panoramic, Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le lundi 19 septembre 2022 à 19h15

Arnaud Démare a levé les bras pour la sixième fois de la saison dimanche, sur le Grand Prix d'Isbergues, ce qu'il n'avait fait auparavant qu'une seule fois depuis la mi-juin. La récompense et la suite logique d'une année solide.



Non retenu pour les Mondiaux, Arnaud Démare a mis son week-end à profit pour regoûter au succès. Deuxième de la Primus Classic samedi derrière Jordi Meeus (Bora - Hansgrohe), il a remporté dimanche le Grand Prix d'Isbergues devant un autre sprinteur français, Marc Sarreau (AG2R Citroën) - Caleb Ewan devait être au départ mais ne s'est finalement pas élancé, malade. Déjà victorieux en 2013 et 2014 dans le Nord, le coureur de Groupama - FDJ réussit donc le triplé et met fin, comme il le dit lui-même, à "un abonnement deuxième place" qui l'escorte depuis un peu plus d'un mois. En plus de la Primus Classic, Démare avait déjà fini deuxième à trois reprises en dix jours lors du mois d'août, aux championnats d'Europe, à l'Egmont Cycling Race puis à la Course des raisins.

Le double vainqueur du maillot cyclamen du Giro (2020 et 2022) était tout sourire à l'arrivée : "Tout le monde a travaillé toute la journée, pour me lancer encore comme je voulais dans le final. J'ai tout donné jusqu'à la ligne, sans me relever. C'était bien d'être présent, mais ces victoires manquées de peu, c'est frustrant... J'ai été très régulier, c'est une belle saison et ce n'est pas fini." Dans le top 10 en début d'année sur Milan-San Remo puis Gand-Wevelgem (dixième à chaque fois), il a aussi pris une deuxième place lors de Tirreno-Adriatico et décroché donc ces trois victoires d'étape et ce nouveau classement par points sur le Tour d'Italie. Place à Paris-Chauny (25 septembre), au Tour de Vendée (2 octobre), à Paris-Tours (6 octobre) et Paris-Bourges (9 octobre) pour conclure.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.