NBA : Un film sur Tony Parker disponible sur Netflix

NBA : Un film sur Tony Parker disponible sur Netflix©PANORAMIC, Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki : publié le mercredi 06 janvier 2021 à 17h34

Netflix diffuse The Final Shot, le film documentaire consacré à la vie de Tony Parker en NBA. Truffé d'images d'archives, on y remonte dans les origines du jeune basketteur qui était encore bien loin d'imaginer une telle suite.



Un peu plus de huit mois après le lancement de The Last Dance, le documentaire sur la fin de carrière de Michael Jordan aux Chicago Bulls, Netflix diffuse à partir de mercredi un film sur Tony Parker, nommé The Final Shot en guise de clin d'oeil. Une première version a été diffusée en France l'année dernière, sur TMC, mais l'ancien joueur assure que "ça n'a rien à voir" : "C'est complètement différent, beaucoup plus axé sur le sport, explique ainsi "TP" au Parisien. Et avec une diffusion plus internationale." Le quadruple champion NBA en profite pour remercier... maman : "J'ai vraiment de la chance que ma mère ait filmé autant de choses quand j'étais petit."

"Je voulais montrer la vraie histoire"

Tony Parker révèle notamment que Tim Duncan n'a pas voulu parler au "petit Français" durant sa première année à San Antonio : "Je sais que c'est difficile à croire, mais c'est la vérité", s'esclaffe le président de l'ASVEL, désormais âgé de 38 ans (il en avait 19 lors de cette première saison en NBA). Pas mieux avec son coach Gregg Popovich, réputé pour son management dur : "Il faut une grosse confiance en soi. C'était sa façon d'être. Il a eu lui-même une éducation militaire. C'est pour ça que ses mots envers moi lors de mon départ m'ont hyper touché. Ça a dû le travailler..." Le manager historique des Spurs s'était excusé pour sa "maltraitance physique et mentale".


En résumé, Tony Parker pense que "c'était important de montrer ce qu'il s'est vraiment passé" : "Parfois, on fait un peu des raccourcis par rapport aux titres et tout le succès qui est finalement arrivé. Mais derrière ça, il y a des échecs comme tout le monde et des moments de doute. Je voulais montrer la vraie histoire." Drafté en 28eme position par San Antonio en 2001, le meneur français y est resté 17 ans avant de terminer sur une ultime saison à Charlotte.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.