NBA - Brooklyn : Durant avoue ne pas aimer... les Français

NBA - Brooklyn : Durant avoue ne pas aimer... les Français©Panoramic, Media365
A lire aussi

Guillaume MARION, Media365 : publié le samedi 26 mars 2022 à 17h45

Lors d'un épisode du podcast The ETC'S de The Boardroom, Kevin Durant est revenu sur une légère altercation qu'il a eu avec Evan Fournier... tout en expliquant avoir un souci avec les Français.



Depuis les Jeux d'été 2020 à Tokyo, une rivalité est visiblement née entre Kevin Durant et l'équipe de France de basket. Il faut dire que lors du dernier tournoi olympique au Japon, les deux affrontements entre "Team USA" et les Bleus ont fait beaucoup parler. Dans un premier temps, lors de la phase de groupes, l'équipe de Vincent Collet avait frappé un gros coup le 25 juillet dernier en battant les Etats-Unis (83-76), grâce notamment à un très bon Rudy Gobert (14 points, 9 rebonds). Mais, quelques jours plus tard, le 7 août, la formation dirigée par Gregg Popovich avait pris sa revanche en finale des JO contre la France (87-82) et s'était parée d'or. Depuis, Durant n'a pas oublié. « Je ne lui ai pas parlé français. Je lui ai dit qu'il était un "mini" », a expliqué la star des Brooklyn Nets après avoir fait un peu de "trash-talking" avec Evan Fournier, lors du derby contre les New York Knicks (victoire 110-107), le 13 mars dernier.

« Envie de les battre et avec la manière »

« J'ai juste quelque chose contre cette équipe de France. Ils nous ont battus aux Jeux Olympiques et je n'aime aucun d'eux, même si je les respecte. Ce sont de très bons gars et si je les vois en dehors du terrain je les prends dans mes bras. Mais c'est une de ces équipes que je n'aime simplement pas. J'ai juste envie de les battre et de le faire avec la manière, juste parce qu'ils nous ont battus aux JO, a par la suite continué "KD", lors d'un épisode du podcast The ETC'S de The Boardroom. C'est pour ça que j'étais comme ça sur le terrain contre Evan Fournier l'autre jour. Evan joue avec beaucoup de swag et les jours où il met ses shoots, il peut devenir agaçant. J'ai toujours aimé son jeu, mais quand je joue contre lui, j'ai juste envie de le battre et de lui botter le cul, comme à ses gars. C'est une forme de respect. » Les prochains duels entre les deux formations s'annoncent d'ores et déjà bouillants !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.