Euro 2022 (H/Finale) : L'Espagne a donné la leçon aux Bleus

Euro 2022 (H/Finale) : L'Espagne a donné la leçon aux Bleus©panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le dimanche 18 septembre 2022 à 22h18

A l'issue d'une finale pratiquement à sens unique et marquée par la réussite de Juancho Hernangomez à trois points, l'Espagne a dominé les Bleus (88-76) et remporte le championnat d'Europe de basketball pour la quatrième fois.



Les Bleus n'ont pas été au rendez-vous à Berlin. Si les frères Gasol ont laissé derrière eux la sélection espagnole, les frères Hernangomez ont su leur succéder pour porter la « Roja » vers une quatrième couronne continentale après 2009, 2011 et 2015. Dans cette finale tant attendue, les joueurs de Vincent Collet ont pu mener au score... 70 petites secondes. En effet, après le premier lancer franc de Rudy Gobert (6 points, 6 rebonds), les Espagnols ont tout d'abord poussé à la faute la défense française pour enquiller les points sur lancers francs avant de commencer à enfoncer le clou avec ce qui a été leur marque de fabrique sur le parquet de la Mercedes-Benz Arena : les tirs à trois points. Jaime Fernandez (13 points) a frappé le premier et l'écart entre les deux formations a très vite dépassé dix points. Dans les derniers instants du premier quart-temps, Evan Fournier (23 points) puis Thomas Heurtel (16 points, 7 passes) à longue distance ont ramené les Bleus à six points... mais Rodolfo Fernandez (7 points) a redonné de l'air à l'Espagne, avec neuf points d'avance au bout du premier quart-temps. C'est alors que le show Juancho Hernangomez (27 points, 5 rebonds) a pu commencer.

J.Hernangomez a enfoncé les Bleus

S'il a manqué sa première tentative à trois points, l'ailier fort des Toronto Raptors a ensuite fait preuve d'une adresse insolente dans l'exercice, avec sept tirs réussis sur neuf tentés dans toute cette finale. Profitant d'une défense française trop laxiste, Juancho Hernangomez a permis à l'Espagne de s'envoler pour atteindre 21 longueurs d'avance avec deux minutes et demie à jouer avant la mi-temps. C'est alors que les Bleus ont sonné la révolte. Plus agressifs en défense, les joueurs de Vincent Collet ont laissé moins de place aux Espagnols et conclu cette première mi-temps sur un 11-0 qui a commencé à rendre Sergio Scariolo nerveux sur le banc espagnol. Menés de seulement dix points à la pause, les Tricolores ont tiré les enseignements de leur bonne série pour maintenir la pression sur la « Roja » à la reprise. Emmenée par un Guerschon Yabusele (13 points, 6 passes) retrouvé après une première mi-temps fantomatique, l'équipe de France est très vite revenue à trois petits points mais trop de maladresses n'ont pas permis aux Bleus de relancer totalement cette finale et d'arracher un troisième miracle. Les Espagnols, quant à eux, ont serré le jeu et ont su s'adapter. Le résultat a été un 9-0 porté par Jaime Fernandez pour reprendre le large.

L'Espagne n'a jamais flanché

Ainsi repassée au-dessus de la barre des dix points, la sélection espagnole a repris son travail de sape sans toutefois voir l'écart reprendre l'ampleur vue dans le deuxième quart-temps. En effet, c'est avec une marge limitée à neuf longueurs qu'elle a abordé les dix dernières minutes. L'entame du dernier quart-temps a vu les Bleus pousser avec leur capitaine Evan Fournier mais aussi le banc espagnol perdre ses nerfs face à une erreur grossière des arbitres, qui n'ont pas rendu la balle à la « Roja » avec quatorze secondes après un tir en limite de possession qui a bien touché le cercle. Ce qui aurait pu faire sortir les coéquipiers de Lorenzo Brown (14 points, 11 passes) du match n'a fait qu'attiser son envie de l'emporter. Repassant dans la foulée au-dessus des dix points d'avance, les protégés de Sergio Scariolo n'ont plus été inquiétés dans cette finale. En manque de solutions, notamment dans la peinture avec un Rudy Gobert parfaitement muselé, et arrivant aux limites de leur physique, les Bleus ont fini par abandonner tout espoir de deuxième titre européen. Le denier tir à trois points d'Evan Fournier restera anecdotique. L'Espagne s'impose en toute logique (88-76) et conforte sa domination sur le basketball européen. Les Bleus, quant à eux, repartent à nouveau avec la médaille d'argent.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.