Euroligue (H) : Monaco relève la tête mais s'est fait peur

Euroligue (H) : Monaco relève la tête mais s'est fait peur©Panoramic, Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, Media365, publié le vendredi 21 octobre 2022 à 22h35

Battu mardi dernier par le Maccabi Tel-Aviv, Monaco s'est repris vendredi en s'imposant en Grèce face au Panathinaïkos (83-80) grâce encore à un énorme Mike James (27 points). La Roca Team s'est en effet imposée dans la douleur alors qu'elle a compté jusqu'à 18 points d'avance.



Après deux victoires lors des deux premiers matchs, Monaco s'était arrêté net mardi, battu sur le parquet d'une équipe du Maccabi Tel-Aviv qui avait ensuite joué un vilain tour à l'ASVEL, notre autre représentant. Au moment de se déplacer pour la troisième fois de la saison, vendredi en Grèce pour affronter le Panathinaïkos, la Roca Team avait donc avant tout à l'esprit de renouer avec le succès et de relancer la machine après l'accroc israélien. Mais bien évidemment, au-delà d'une simple victoire pour retrouver le sourire, les Monégasques n'auraient pas craché contre un large succès, soit le meilleur moyen pour refaire tout de suite le plein de confiance. Le succès escompté, les joueurs de la Principauté l'ont obtenu. En revanche, il ne s'est pas avéré aussi large que prévu. Pire : Monaco n'est pas passé très loin d'une deuxième défaite dans la même semaine. Porté par un Mike James une nouvelle fois exceptionnel (27 points), les joueurs de sasa Obradovic ont bien compté jusqu'à 18 points d'avance (ils avaient mené de 19 points mardi avant de s'incliner) dans cette partie qu'ils avaient beaucoup mieux entamée que leurs adversaires du soir (40-34 à la pause).

Heureusement, Mike James...

Pourtant, cela ne les a pas empêchés de ne s'imposer à l'arrivée que de trois petits points (83-80) chez le 14eme du classement et sextuple vainqueur de l'Euroligue, qui a notamment pu compter sur un Derrick Williams de gala (28 points) pour reprendre vie. Et si James (pas impliqué néanmoins sur l'action qui a permis à son équipe de souffler dans le money time) n'avait pas eu la bonne idée de remettre un coup d'accélérateur en fin de match comme Donta Hall, pour ne citer que lui, avait su donner en début de rencontre, les Monégasques n'auraient peut-être que leurs yeux pour pleurer à l'heure qu'il est. Ce n'est pas le cas, la Roca Team l'a emporté. Et avec désormais un bilan de 3 victoires pour une seule défaite dans la compétition, elle peut se vanter d'être solidement installée dans le Top 8. Mais pour le rester, il ne faudra pas dilapider de tels avantages à chaque match.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.