Dakar : Loeb y croit encore

Dakar : Loeb y croit encore©Media365

Paul Rouget, Media365 : publié le samedi 08 janvier 2022 à 20h19

Relégué à la troisième place du Dakar, à plus de 50 minutes de Nasser al-Attiyah, Sébastien Loeb croit toujours, à mi-course, à la victoire finale.



Si Sébastien Loeb avait fait une spéciale "parfaite" lors du deuxième jour du Dakar, remportant sa 15e étape sur le plus célèbre des rallyes-raids, les choses se sont compliquées depuis pour l'Alsacien en Arabie Saoudite. Alors deuxième du général, à un peu plus de neuf minutes de Nasser al-Attiyah, il a déchanté le lendemain, cassant sa transmission longitudinale dès les premiers kilomètres et perdant ainsi beaucoup de temps sur le triple vainqueur qatari. Et la situation s'est encore plus compliquée vendredi, puisque le nonuple champion du monde WRC s'est perdu à trois reprises lors de cette étape à Riyad, la capitale saoudienne, descendant à la troisième place du classement général, à plus de 50 minutes d'Al-Attiyah. Mais il y croit encore, comme il l'a confié samedi lors de la journée de repos.

"On n'a plus les cartes en mains"

"Cinquante minutes, c'est beaucoup et à la régulière, c'est probablement impossible de remonter mais un Dakar, c'est long, a déclaré le pilote Bahrein Raid Xtreme à L'Equipe. Nasser a fait un sans-faute jusqu'à aujourd'hui mais cela ne veut pas dire qu'il fera forcément un sans-faute jusqu'à la fin. De notre côté, on a eu deux mauvaises journées, il va falloir essayer d'éviter de reproduire ça et on fera les comptes à la fin. (...) On ne peut pas dire qu'on ne se perdra plus mais on doit tirer des leçons de nos erreurs. On a établi avant le départ une procédure pour vite retrouver la bonne trace lorsqu'on se perd, mais là on a fait tout l'inverse de ce qui était prévu parce qu'on était dans la précipitation, qu'on avait le casque sur la tête et qu'on n'avait pas envie de faire demi-tour. L'objectif est de s'améliorer, de faire une belle deuxième semaine pour finir du mieux possible. À quelle place cela nous amènera au final ? Je n'en sais rien mais on reste motivés." Concernant sa stratégie, elle est simple : "On n'a plus les cartes en mains donc ça ne sert à rien de penser à une quelconque stratégie en se disant qu'il ne vaut mieux pas gagner telle ou telle étape pour ne pas ouvrir la piste le lendemain : il n'y a pas de plan, on va essayer d'attaquer et de faire au mieux quelle que soit notre position de départ."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.