F1 : Andretti garde l'espoir d'arriver en 2026 et fait tout pour convaincre la FOM

A lire aussi

Mathieu Warnier, Media365, publié le samedi 20 avril 2024 à 23h30

Malgré le rejet de sa candidature par la FOM, l'écurie Andretti a poursuivi la mise en place de son projet F1 avec le soutien de Cadillac. Mario Andretti a confié qu'une réunion devrait avoir lieu en marge du Grand Prix de Miami et espère convaincre les dirigeants de la F1.

Mario Andretti ne veut pas perdre espoir. En janvier dernier et quelques semaines après le feu vert donné par la FIA, la FOM a refusé le dossier présenté par l'écurie Andretti. Une décision justifiée notamment par le fait que la formation américaine a plus à gagner que la F1 dans son ensemble. Malgré tout, l'écurie Andretti a continué à peaufiner son dossier, inaugurant récemment des locaux situés à proximité du circuit de Silverstone, destinés à être sa base européenne en complément de l'usine située aux Etats-Unis. Au-delà de la seule écurie de F1, qui bénéficie d'un soutien appuyé de la part du groupe General Motors via sa marque Cadillac, le projet intègre également un engagement en Formule 2 et en Formule 3 afin de mettre en place une filière destinée à soutenir des jeunes talents venus de l'autre côté de l'Atlantique. Interrogé par l'agence Associated Press, Mario Andretti a avoué avoir « été offensé » par le rejet exprimé par la FOM et l'essentiel des écuries déjà en place. « Je ne pense pas que nous méritions ça, pour être honnête avec vous, a ajouté l'ancien pilote aux douze victoires en F1. C'est un gros investissement dans la série, et on pourrait penser qu'ils l'apprécieraient. Même la valeur de la série est plus précieuse avec onze équipes que dix, donc je ne comprends pas. »

Andretti : « Je me réjouis vraiment de notre prochaine réunion »

Alors que General Motors a conditionné le développement d'un moteur à l'horizon 2028 à l'entrée d'Andretti sur la grille de départ, Mario Andretti affirme que la F1 a essayé de convaincre le groupe américain de venir seul. « C'est une autre tentative offensante, a-t-il affirmé lors de cet entretien. C'est nous qui avons réussi à trouver une solution, et GM l'a répété à maintes reprises : 'Andretti ou rien'. Et puis ils ont quand même essayé de les accepter mais sans nous. » Alors qu'une invitation à une réunion à Londres envoyée par courrier électronique s'est perdue, les discussions vont reprendre en marge du Grand Prix de Miami, organisé du 3 au 5 mai prochain autour du Hard Rock Stadium. Mario Andretti se réjouit de pouvoir défendre son projet aux côtés de son fils Michael, qui dirige l'écurie familiale. « Nous n'avons eu qu'une seule réunion avec eux. C'est un problème, a-t-il déclaré. Nous n'en avons pas assez. Je pense que c'est pour cela que je me réjouis vraiment de notre prochaine réunion. » Il reste maintenant à voir si les arguments seront suffisamment percutants pour changer la donne en vue d'une arrivée d'Andretti sur la grille de départ en 2026, potentiellement avec un moteur Renault lors des deux premières saisons, le temps pour Cadillac de conclure le développement de son ensemble.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.