Alpine : Alonso met la pression sur son équipe

Alpine : Alonso met la pression sur son équipe©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365, publié le mercredi 23 mars 2022 à 15h28

Après une première course de la saison conclue avec les deux voitures dans les points, Fernando Alonso a assuré qu'Alpine ne pourra pas se chercher d'excuses à l'avenir si l'objectif de se battre pour des victoires d'ici 2024 n'est pas atteint.



Revenue en Formule 1 en 2016 sous le nom Renault afin de retrouver les sommets, l'écurie Alpine ne cache pas son ambition. Par l'intermédiaire de son patron Laurent Rossi, la formation tricolore a assuré viser des victoires et des titres d'ici à 2024. Alors qu'Esteban Ocon s'est montré opportuniste la saison passée pour l'emporter en Hongrie, c'est surtout la nouvelle ère ouverte par la F1 le week-end dernier à Bahreïn qui aiguise l'appétit de la marque française. Une première course de la saison 2022 qui a vu Esteban Ocon terminer septième quand Fernando Alonso a pris la neuvième place. Récemment interrogé par l'agence Reuters, l'Espagnol ne cache pas être également ambitieux, lui qui n'a plus gagné en F1 depuis le Grand Prix d'Espagne 2013, au volant d'une Ferrari. « Les règles ont été écrites pour avoir une compétition plus resserrée et plus juste en même temps que la mise en place d'une limite budgétaire, c'est donc à nous de jouer », a confié l'Asturien.

Alonso : « Gagner cette course hors des circuits »

Mais, surtout, Fernando Alonso a mis en avant le fait qu'Alpine ne pourra plus avoir la moindre excuse si le niveau de performance n'est pas satisfaisant à terme. « Si nous sommes performants, c'est parce que nous avons fait du bon travail, a déclaré l'Espagnol. Si ce n'est pas le cas, ce n'est plus car nous avons moins dépensé ou ce qu'on a pu voir par le passé en F1. » En fin de contrat avec Alpine à l'issue de la saison, Fernando Alonso est conscient que l'A522 telle qu'elle est à l'heure actuelle ne sera plus la même en fin de saison, ce qui pourrait influer sur sa décision concernant l'avenir. « Les monoplaces sont nouvelles pour tout le monde, a-t-il rappelé. Durant la saison, je pense que tout le monde va progresser et nous devons également gagner cette course hors des circuits. » Mais ce dont l'Asturien ne doute pas, c'est de l'engagement de son équipe pour grimper dans la hiérarchie. « Tout le monde travail à fond pour améliorer la voiture, il en est de même au département moteur et nous voulons voir Alpine gagner aussi vite que possible », a-t-il ainsi déclaré. Alors que Ferrari et Red Bull Racing semblent avoir le mieux abordé cette nouvelle ère, Alpine compte bien avoir son mot à dire.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.