Ch. d'Europe : Vicaut entend prouver ses progrès

Ch. d'Europe : Vicaut entend prouver ses progrès©Media365

Mathieu WARNIER, Media365 : publié le mardi 16 août 2022 à 09h20

Restant sur la frustration d'avoir manqué les derniers championnats du monde, Jimmy Vicaut entend tout donner à Munich dans le cadre des championnats d'Europe.



Jimmy Vicaut est revanchard. Ecarté de l'équipe de France pour les Mondiaux en salle cet hiver puis pour ceux en plein air le mois dernier, le détenteur du record de France du 100m sera bien présent ce mardi à Munich pour les demi-finales de la distance dans le cadre des championnats d'Europe. Admettant dans un entretien accordé au quotidien L'Equipe qu'il a « pris une balle cet hiver et cet été en n'étant pas qualifié en individuel » alors que World Athletics l'avait présélectionné pour Eugene, le natif de Bondy assure s'être « remis en question, un peu dégoûté de ne pas être retenu en individuel ». Finalement aligné sur le relais dans l'Oregon, avec une disqualification en finale, Jimmy Vicaut a confié avoir songé à tourner le dos à l'équipe de France. « Ils sont venus me voir et m'ont dit : 'Est-ce que tu veux faire le relais ?', a-t-il confié. J'ai failli, failli seulement, leur dire : vous savez quoi ? Je n'en ai rien à foutre du relais ! » Jimmy Vicaut a alors « changé d'avis après », mettant en avant « l'amour du maillot » de l'équipe de France.

Vicaut ne voulait pas manquer une échéance de plus

En marge des mondiaux, le sprinteur tricolore a pu continuer sa progression au sein du groupe. « Ça s'est bien passé pendant le stage, j'ai pu bosser correctement, même des séances perso, a-t-il ajouté. J'étais satisfait du travail. » S'il a pu reprendre l'entraînement dès le 27 juillet, il a dû vite composer sans son entraîneur Marco Airale, monopolisé par les Jeux du Commonwealth à la même époque. Ayant alors reçu les conseils de son ancien entraîneur Guy Ontanon, Jimmy Vicaut a affirmé avoir encore progressé. « Je lui demandais son sentiment par rapport à mon bassin, à la technique, aux départs, a confié le sprinteur. J'ai même progressé par rapport au stage de préparation à Eugene. J'ai battu des records à l'entraînement que je n'avais pas battus depuis longtemps. » Assurant qu'il est « monté en puissance », Jimmy Vicaut assure que ça l'aurait « énervé de louper un troisième championnat ». Etant « impatient de courir », il aura l'occasion de prouver ses progrès sur la piste du Stade Olympique de Munich, notamment face au champion olympique Lamont Marcell Jacobs.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.