Vendée Globe : Attanasio contraint de retourner en haut de son mât 

Vendée Globe : Attanasio contraint de retourner en haut de son mât ©tiphaine puerto, Media365
A lire aussi

Paul Rouget : publié le samedi 28 novembre 2020 à 14h12

Romain Attanasio (Pure-Best Western) a de nouveau dû escalader son mât de près de trente mètres pour effectuer une réparation, mais avec moins de réussite. 

 

"Au moins il fait beau, et la vue est très belle." Philosophe, Romain Attanasio. Le skippeur de Pure-Best Western a pourtant été contraint d'escalader son mât pour la deuxième fois depuis le départ du Vendée Globe. La première fois, c'était la semaine dernière. Il était monté à près de trente mètres de hauteur pour effectuer une réparation au niveau de son chariot de grand-voile. Et il avait reconnu ensuite avoir eu "la trouille de (sa) vie." Mais il a apparemment eu moins de réussite pour cette nouvelle réparation. "Je suis encore en haut du mât, mais je n'arrive pas à débloquer le machin. Et je ne sais pas pourquoi. Ça bouge un peu moins et c'est donc un peu plus facile, explique-t-il. J'ai tapé sur le chariot comme un âne, mais je n'arrive pas à voir si le hook est bien." 

"Je vais faire tout le Vendée Globe avec un ris..."

Sa grand-voile étant bloquée par un ris, Attanasio s'inquiète forcément pour la suite. "Je vais faire tout le Vendée Globe avec un ris...", peste-t-il encore dans cette vidéo. Car s'il ne parvient à réparer, il pourrait être dans l'impossibilité de mettre un deuxième ris dans sa voile lorsqu'il va affronter des vents plus violents. Au classement de ce Vendée Globe toujours dominé par Charlie Dalin (Apivia) devant Thomas Ruyant (LinkedOut) et Jean Le Cam (Yes We Cam!), le skipper haut-alpin est toujours 16e, alors que sa compagne, l'Anglaise Samantha Davies (Initiatives-Cœur), pointe elle au 9e rang. Dans sa dernière chronique pour Le Dauphiné Libéré, Romain Attanasio était revenu sur sa première escalade. "Monter au mât dans des conditions pareilles, en pleine mer, je ne l'avais jamais fait ! Heureusement, j'avais pu m'entraîner au Trophée "mer/montagne" dans les Alpes", expliquait-il ainsi. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.