WTA - Miami : Cornet ne veut plus "que le tennis soit aussi nocif"

WTA - Miami : Cornet ne veut plus "que le tennis soit aussi nocif"©Panoramic, Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le vendredi 25 mars 2022 à 12h37

Il y a du positif à tirer de chaque situation. Surtout à 32 ans et après avoir passé la moitié de sa vie sur le circuit... C'est ainsi qu'Alizé Cornet tente de relativiser sa mauvaise passe, qui contraste avec sa grande réussite en Australie.



La gueule de bois dure pour Alizé Cornet après son formidable Open d'Australie. Quart-finaliste il y a deux mois, pour la première fois de sa carrière sur un tournoi du Grand Chelem (battue par Danielle Collins, 7-5, 6-1), la 36eme joueuse mondiale - n°1 française - a encore perdu au premier tour à Miami jeudi devant Alison Riske (6-2, 6-2) et n'a gagné qu'un match en cinq tournois depuis ses exploits de Melbourne. "J'ai clairement du mal, je n'ai pas gagné depuis un mois à Doha et ça fait long... Le match qui m'a fait le plus mal, c'était à Lyon, car il m'a échappé alors que je l'avais en main." Après avoir remporté le premier set 6-1 face à la modeste Espagnole Cristina Bucsa, elle s'était ainsi inclinée en trois manches (1-6, 6-4, 6-1).

L'introspection est intéressante : "Je me suis posé énormément de questions, ce qui peut me faire paniquer car je suis très vite rattrapée par le doute. A Indian Wells, j'étais donc hyper tendue, je ne trouvais pas mes repères. Je me sens mieux désormais, un peu plus apaisée, j'arrête d'avoir trop d'attentes... C'est toujours le même truc, il faut trouver le bon compromis. Je fais le job au mieux, l'essentiel est de se donner à fond pour ne pas avoir de regret. Et il ne faut pas que mon bonheur dépende de ça, je ne veux plus que le tennis soit aussi central et nocif à mon épanouissement personnel. Il faut remettre les choses à leur place, ce n'est qu'un match de tennis." Des propos qui résonnent forcément au son de ceux d'Ashleigh Barty, qui prend sa retraite à 25 ans et en tant que n°1 mondiale.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.