WTA : Barty évoque son après-carrière

WTA : Barty évoque son après-carrière©Panoramic, Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, Media365, publié le jeudi 24 mars 2022 à 12h54

Tout juste retraitée des courts à seulement 25 ans, Ashleigh Barty a évoqué les différentes pistes qu'elles pourrait emprunter alors qu'elle se retrouve bien obligée de songer à sa reconversion. Si elle a vraisemblablement une idée de ce à quoi ressemblera son après-carrière, l'Australienne tient néanmoins à préserver le suspense.


Barty, et maintenant ? Depuis qu'elle a décidé à la surprise générale d'arrêter sa carrière à seulement 25 ans et alors qu'elle occupait la première place mondiale avec une large avance sur sa dauphine Iga Swiatek, tout s'est subitement accéléré pour l'Australienne, très demandée de toute part et qui vit à cent à l'heure alors que la planète tennis est encore sous le choc de cette annonce, qu'elle avait faite mercredi via une vidéo sur les réseaux sociaux alors que débutait tout juste le WTA 1000 de Miami, dont elle avait remporté les deux dernières éditions. Jeudi, la future immense absente du circuit a ainsi donné une conférence de presse devant un hôtel de Brisbane. Au menu : sa reconversion. Un sujet déjà arrivé naturellement sur la table et qui intéresse notamment beaucoup la presse de son pays. Barty a accepté de livrer quelques indices aux médias sur ce à quoi devrait ressembler la suite pour elle, mais sans en dire trop pour autant. Car si la lauréate du dernier Open d'Australie semble savoir ce qu'elle a envie de faire, elle préfère conserver le mystère pour l'instant. "Vous devrez patienter, je ne vais pas tout dévoiler ici. C'est bon, vous pouvez être patients. La patience est une vertu", a ainsi répondu l'intéressée, qui pourrait toutefois rester dans le milieu du sport.

Barty avait déjà failli arrêter à deux reprises

"J'adore le sport, je suis une dingue de sport, comme beaucoup d'Australiens. Je me laisserai attirer par ça. J'ai toujours été une athlète dans le sens où j'ai essayé différentes choses, mais on verra comment ça se passe." Et si elle ne reste pas, elle, directement, une actrice du sport (mais ce serait très étonnant), elle compte bien quoi qu'il en soit faire tout son possible pour motiver les peuples indigènes à l'être, elle qui a du sang aborigène dans les veines. "Je suis très excitée à l'idée de travailler avec la jeunesse d'origine aborigène pour les aider à se mettre au sport. Je suis heureuse de pouvoir y consacrer plus de temps", a ainsi avoué "Ash", tandis que son coach Craig Tyzzer, également présent lors de cette conférence de presse, a rappelé que sa protégée avait déjà failli tout arrêter après son succès à Roland-Garros en 2019, au même titre qu'elle avait songé à ranger définitivement sa raquette la saison dernière après avoir remporté Wimbledon. Les deux fois, Tyzzer a trouvé les mots pour que Barty poursuive sa carrière. Pas la troisième. "C'est le bon moment pour arrêter. Elle n'a plus rien dans le réservoir", estime néanmoins l'entraîneur australien.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.