Sans enquête sur Peng, la WTA ne retournera pas en Chine

Sans enquête sur Peng, la WTA ne retournera pas en Chine©Panoramic, Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le mardi 08 novembre 2022 à 16h43

Il n'y aura pas de tournoi féminin sur le sol chinois tant que les zones d'ombre autour de Shuai Peng ne seront pas éclaircies. Une manière pour la WTA, aussi, de ne pas oublier son ancienne joueuse dans la tourmente.



Caroline Garcia, initialement, aurait dû remporter son Masters à Shenzhen. Mais depuis l'affaire Shuai Peng, il y a déjà un an, la WTA a décidé de supprimer toutes les étapes de son calendrier qui étaient prévues en Chine. Steve Simon, le dirigeant du circuit de tennis féminin, campe sur cette position, ainsi qu'il l'a confirmé dans un entretien accordé au New York Times : "Cette position est ferme, nous la soutenons et nous ne compromettrons pas nos principes."

Le Masters, déplacé au Mexique la saison dernière puis aux Etats-Unis cette année, devait même organisé pour dix ans dans le pays asiatique, mais ce ne sera donc pas le cas tant qu'une enquête n'aura pas été réalisée en bonne et due forme. Pas plus, bien sûr, que tous les autres tournois... En 2019, dernière saison de référence avant le Covid, six compétitions s'étaient ainsi tenues en Chine en moins de deux mois, de mi-septembre à début novembre (dont le Masters de Shenzhen).

"Si on vient nous donner des éléments concrets, bien sûr que nous sommes ouverts à retourner en Chine. Mais ce n'est toujours pas le cas. J'espère qu'on trouvera une solution et la bonne, c'est le but. Quand on aura la vérité, on pourra aller de l'avant. On sait qu'elle est à Pékin et qu'elle va bien, mais on n'a pas pu parler directement avec elle." Pour rappel, Shuai Peng n'avait pas donné de nouvelles durant un certain temps après avoir accusé un haut dirigeant chinois de viol, puis ses rares apparitions médiatiques n'ont ensuite jamais réellement convaincu.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.