Parry : "Pas de stress particulier"

Parry : "Pas de stress particulier"©Media365
A lire aussi

Faraj Benlahoucine, Media365 : publié le vendredi 27 mai 2022 à 22h13

Révélation de cette première semaine du tournoi de Roland-Garros, Diane Parry a été éliminée au 3eme tour ce vendredi. Lucide quant à ses lacunes la séparant du haut niveau, la Française n'a toutefois pas souffert du stress ou du contexte durant son parcours.



Un vent de fraîcheur nommé Diane Parry a soufflé cette année sur Roland-Garros. Non satsifaite d'avoir créé la sensation du premier tour en s'offrant la tête de Barbora Krejcikova, numéro 2 mondiale et tenante du titre, la Française avait par la suite franchi également le second tour de ces Internationaux de France aux dépens de la Colombienne Camila Osorio. Cependant, ce joli conte de fées s'est interrompu ce vendredi, l'Américaine Sloane Stephens brisant le rêve éveillé de Diane Parry au 3eme tour.


Face à la 64eme joueuse mondiale, la Française s'est rendu compte de la hauteur de la marche la séparant du très haut niveau. "En soi, il m'a manqué pas mal de choses. C'est vraiment une joueuse du top niveau, elle l'a montré aujourd'hui. Elle nous montre justement tout ce qui ne va pas et tout ce qu'il y a à améliorer dans notre jeu. C'est positif en même temps, parce que cela montre ce que j'ai à travailler pour le futur" s'est exprimé la joueuse de 19 ans devant les médias au sortir de sa défaite logique en deux manches (6-2, 6-3).

"Le public ? Cela fait plaisir de voir ça"

"J'étais vraiment bien et concentrée sur mon match en essayant de donner dès le début. Pas de stress particulier" a-t-elle par la suite commenté au sujet de son état d'esprit, ne recherchant pas d'excuses à sa défaite. Car le contexte et le public, malgré son jeune âge, Diane Parry semble déjà les avoir domptés. Mieux que cela, elle s'en nourrit pour puiser davantage d'énergie. "Par rapport au public, c'est vrai que je l'ai senti dès le début. On les voyait heureux (...) Cela fait plaisir de voir ça. On s'est senti, tous les Français, assez soutenus sur chaque match" s'est-elle réjouie. Et quid du court Philippe-Chatrier ? Même pas peur. "C'était différent avec le toit ouvert aujourd'hui, mais ça ne m'a pas plus impressionnée que cela."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.