Nadal " préfère perdre la finale " et avoir un nouveau pied

Nadal " préfère perdre la finale " et avoir un nouveau pied©panoramic, Media365
A lire aussi

Guillaume Issner, Media365, publié le samedi 04 juin 2022 à 13h40

Interrogé en conférence de presse sur le choix de remporter un 14eme Roland-Garros ou « avoir un nouveau pied », Rafael Nadal préfère ne pas agrandir son palmarès déjà monumental.



Rafael Nadal jouera dimanche, contre Casper Ruud, sa quatorzième finale à Roland-Garros avec l'espoir de conserver un taux de réussite de 100% dans un match pour le titre sur la terre battue de la Porte d'Auteuil. Un nouveau sacre à Paris le ferait un peu plus rentrer dans l'histoire puisqu'il prendrait deux longueurs d'avance sur Novak Djokovic (22 contre 20) au nombre de titres en Grand Chelem. Il y a toutefois des priorités pour le Majorquin. C'est ce qu'il a indiqué en conférence de presse après sa victoire en demi-finale sur abandon d'Alexander Zverev, quand un journaliste lui a demandé s'il préférait décrocher un quatorzième titre sur le court Philippe-Chatrier ou avoir « un nouveau pied gauche avec un merveilleux scaphoïde ». L'Ibère est trop souvent tributaire du syndrome de Muller-Weiss - maladie dégénérative chronique et incurable - qui le handicape au pied gauche depuis plusieurs années et pourrait le contraindre à stopper sa saison à l'issue de ce Roland-Garros.

« Être plus heureux dans ma vie quotidienne »

« Je préfère perdre la finale. » Des mots catégoriques pour en terminer avec tous ces jours de souffrance. « Un nouveau pied me permettrait d'être plus heureux dans ma vie quotidienne. La vie continue et elle est bien plus importante que n'importe quel titre. Et dans ce sens, pour moi, après la carrière que j'ai eue, j'ai évidemment toujours fait de mon mieux pour générer le plus d'options possibles, quelle que soit ma condition physique. Mais j'ai toute la vie devant moi et, à l'avenir, j'aimerais pouvoir aller jouer avec mes amis. Le sport amateur, et bien, à ce jour, c'est un peu l'inconnu. Avec un nouveau pied, sans la douleur que j'ai presque tous les jours, cela changerait ma vie », argumente le Taureau de Manacor. C'est pour dire à quel point l'Espagnol, bien qu'il soit dur au mal, souffre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.