Open d'Australie : Un nouveau scandale Djokovic ?

Open d'Australie : Un nouveau scandale Djokovic ?©Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le mercredi 19 janvier 2022 à 14h36

La Fédération australienne aurait réglé les frais juridiques de Novak Djokovic, expulsé du pays dimanche dernier, pour un montant de 500 000 dollars australiens !



La Fédération australienne a-t-elle tout dit à propos de l'affaire Novak Djokovic, non-vacciné contre le Covid-19 et qui s'est vu annuler son visa pour la deuxième fois dimanche avant d'être contraint de quitter le pays ? Mardi, Tennis Australia reconnaissait dans un communiqué avoir "des leçons à tirer" de ce feuilleton, qui a "constitué une distraction importante pour tout le monde. Et nous regrettons profondément l'impact que cette affaire a eu sur tous les joueurs." Mais d'après la version australienne du Daily Mail, un autre scandale pourrait bien éclater.

Aux frais du contribuable...

Car Tennis Australia aurait payé les frais juridiques du numéro un mondial et de son armée d'avocats, qui s'élèveraient à 500 000 dollars australiens, soit un peu plus de 318 000 euros ! Une information qui ne manquerait pas de déclencher une énorme polémique en Australie, alors que la Fédération australienne de tennis reçoit chaque année des millions de dollars de fonds publics. "Ce que les gens ne savent pas, c'est que c'est Tennis Australia qui paie ses frais de justice..., révèle ainsi une source au quotidien. Pas Novak lui-même, a déclaré la source. Ils reçoivent des fonds du gouvernement pour l'événement, donc en fin de compte le contribuable paiera ses frais juridiques même s'il a perdu."

Cette information n'a pas été démentie par Tennis Australia, qui avait par ailleurs refusé d'apporter son aide à la joueuse tchèque de double Renata Voracova. Elle avait été contrainte de quitter l'Australie pour les mêmes raisons que Djokovic, après avoir été elle aussi placée en centre de rétention. La Tchèque a ensuite confié qu'elle espérait obtenir une compensation de la Fédération australienne, se disant prêt à entamer une procédure juridique à son encontre si elle n'était pas indemnisée.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.