Coupe Davis : Marc Madiot fustige l'attitude de Djokovic

Coupe Davis : Marc Madiot fustige l'attitude de Djokovic ©Panoramic, Media365
A lire aussi

Clément Pédron, Media365 : publié le dimanche 26 novembre 2023 à 16h49

Invité de l'émission de radio de RMC « Les Grandes Gueules du Sport », Marc Madiot, le manager de Groupama-FDJ, a critiqué le comportement de Novak Djokovic qui a refusé un contrôle antidopage. Pour l'ancien coureur cycliste, le Serbe mérite une suspension.



Le cyclisme est un sport où la question du dopage est tellement présente que lorsque ce sujet est abordé dans d'autres disciplines, il provoque de vives réactions chez les fans de Tadej Pogacar, Jonas Vingegaard ou encore Julian Alaphilippe. Dernier épisode en date et pas des moindres, ce dimanche. Au cours de l'émission « Les Grandes Gueules du Sport » diffusée sur les ondes de RMC, Marc Madiot, le manager de Groupama-FDJ a expliqué son point de vue sur la question et est notamment revenu sur la polémique de la semaine en Coupe Davis (tennis). En effet jeudi dernier, Novak Djokovic a refusé de se soumettre à un contrôle antidopage avant son match contre Cameron Norrie à l'occasion du quart de finale entre la Serbie et la Grande-Bretagne. Et le moins que l'on puisse dire est qu'il n'en n'a pas fallu davantage pour faire sortir de ses gonds l'ancien coureur cycliste.

Invité à réagir à cette polémique, le manager s'est offusqué du comportement du vainqueur du Masters et a fait un parallèle avec sa discipline. « On a le droit de contrôler avant et après une compétition, prévient Madiot. Il a refusé le contrôle avant la compétition. Si l'organisme antidopage fait son travail, Monsieur Djokovic doit être suspendu. Il a refusé un contrôlé avant la compétition, il en a fait un après. En cyclisme, on te soumet à un contrôle et si tu refuses, tu es positif. Si tu es positif, tu es sanctionné. Tu n'as pas le droit de refuser un contrôle, c'est le règlement. »

Les capitaines étaient au courant

Le coup de gueule de Marc Madiot s'est ensuite penché autour de la question de l'importance des contrôles avant un évènement sportif. « Il existe dans la gamme des produits dopants, des produits détectables sur un temps extrêmement limité. Si vous ne faites pas de contrôle avant le début de compétition, le temps de la compétition permet d'éliminer les traces du produit dopant, assure le manager de Groupama-FDJ. La détection est possible pendant un temps limité par rapport à la prise. C'est la raison pour laquelle a été introduit le fait de contrôler avant la compétition. C'est surréaliste d'être prévenu ! Ce n'est plus du contrôle inopiné. »

Le courroux de l'ancien cycliste repose également sur cette question-là. Parce que les capitaines des sélections durant cette Coupe Davis étaient prévenus du règlement de la compétition en matière de dopage. Malgré ce point, cela n'avait pas empêché Novak Djokovic de s'insurger de ce contrôle avant son match et l'a donc refusé. « En 20 ans de carrière, ça ne m'était jamais arrivé. Il (le médecin) s'est assis dans un coin et m'a suivi pendant des heures. C'est scandaleux », avait ajouté le vainqueur de trois Grand Chelem cette année.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.