Tennis - ATP - Munich : Struff a rendez-vous avec Fritz en finale

A lire aussi

Mathieu Warnier, Media365, publié le samedi 20 avril 2024 à 17h10

La finale du tournoi ATP de Munich opposera ce dimanche Jan-Lennard Struff, facile vainqueur d'Holger Rune, à Taylor Fritz, qui a pris la mesure de Cristian Garin.

Le public munichois a retrouvé le sourire. Après l'échec précoce d'Alexander Zverev, c'est Jan-Lennard Struff qui a porté haut les couleurs allemandes sur la terre battue bavaroise. En effet, le 28eme joueur mondial a signé une performance de haute volée pour venir aisément à bout d'Holger Rune. L'entame de cette demi-finale a vu les deux joueurs tenir solidement leur service à deux reprises. C'est à ce moment que Jan-Lennard Struff a pris l'ascendant. Après avoir sauvé une balle de break, l'Allemand a converti deux de ses trois opportunités de prendre le service du Danois pour remporter la première manche. Une rencontre qui a alors tourné au cauchemar pour Holger Rune, qui a vu son compteur rester bloqué à zéro tout au long de la deuxième manche. En effet, Jan-Lennard Struff n'a laissé qu'un point à son adversaire sur sa mise en jeu et s'est montré intraitable sur celle du 12eme joueur mondial. Tirant parti de trois de ses quatre balles de break, l'Allemand a aisément conclu cette rencontre en bien moins d'une heure (6-2, 6-0 en 45 minutes).

Fritz a tenu son rang

Pour le titre, Jan-Lennard Struff a rendez-vous ce dimanche avec Taylor Fritz. L'Américain, tête de série numéro 3, a ouvert la journée avec un succès face à Cristian Garin, vainqueur à Munich en 2019. Le 15eme joueur mondial a fait basculer la première manche sur un seul point. Après cinq premiers jeux qui ont invariablement tourné en faveur du serveur, la première balle de break a été la bonne pour Taylor Fritz. L'Américain a eu quatre opportunités de virer en tête sur l'engagement du Chilien mais c'est sur un jeu de service remporté blanc qu'il y est parvenu. Le scenario de la deuxième manche a beaucoup ressemblé à celui de la première. Sauf que, cette fois, ce sont les six premiers jeux qui ont été outrageusement dominés par celui qui était au service, quatre d'entre-eux ayant été remportés blancs. Taylor Fritz a alors profité d'un coup de mou de Cristian Garin pour aller chercher trois balles de break, toutes sauvées par le Chilien. A force d'insister, c'est à la cinquième occasion que le 15eme mondial a pris l'avantage. Après avoir manqué une balle de match sur l'engagement de son adversaire, l'Américain a conclu sur le sien (6-3, 6-4 en 1h21').

Vos réactions doivent respecter nos CGU.