Voile - Davies : "Repartir en mode tueuse"

Voile - Davies : "Repartir en mode tueuse"©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le samedi 06 novembre 2021 à 15h00

En attendant son nouveau bateau Initiatives-Coeur, qui la portera jusqu'au Vendée Globe 2024, Samantha Davies prend dimanche le départ de la Transat Jacques-Vabre - avec Nicolas Lunven. Le dernier, donc, pour sa monture version 2017-2020.



Samantha, place à la Transat Jacques-Vabre, votre première course depuis le Vendée Globe.

Le projet ne s'est pas arrêté, on a continué à naviguer avec le bateau. A la fin du printemps, on a repris les entraînements après quelques réparations consécutives à mon abandon, moi aussi j'ai dû finir la rééducation avec mes côtes cassées. Puis on y est retournés pied au plancher, pour progresser et naviguer encore, retrouver le plaisir de la course et des concurrents... Pas mal de navigation donc, un peu de préparation physique, du mental aussi. Normalement, c'est ma force, mais depuis mon accident sur le Vendée Globe, je vérifie si tout va bien quand je vais vite. Je suis rassurée, ma préparatrice mentale est top et elle n'est pas trop inquiète non plus. Et puis en double, ce n'est pas pareil qu'en solitaire, c'est aussi pour ça que j'ai choisi Nicolas Lunven : regagner la confiance, oublier le crash et repartir en mode tueuse.

Dans la foulée, vous aurez un nouveau bateau Initiatives Coeur en prévision du Vendée Globe 2024...

Les partenaires étaient super contents que j'aie fini le tour du monde, même hors course. J'ai montré un engagement hors normes, donc ils continuent, pour l'association et pour moi. C'est une énorme récompense et reconnaissance. Ce que j'ai réussi, on ne le fait pas tous les jours, je suis donc très fière. C'est génial que le projet continue, je commencerai ainsi à mettre le cap sur 2024, après cette dernière Transat Jacques-Vabre sur le bateau de mon Vendée Globe - avec les mêmes voiles et quasiment la même configuration. Le nouveau bateau continue de se construire, on a saisi une opportunité avec le moule d'un bateau déjà existant de 2020. Ce sera un bateau plus performant avec les moyens du bord, on va s'approcher des meilleurs à armes égales et je suis hyper fière que le projet bascule ainsi. J'ai hâte de le découvrir dès la Route du Rhum, en fin d'année prochaine. Il y a du boulot pour que le bateau soit disponible début 2022, pour que j'apprenne à naviguer sur cette superbe machine, plus puissante. Il y a beaucoup de choses à apprendre, j'espère avoir assez de temps pour m'entraîner avant la course.



Avec ces foils impressionnants, les bateaux vont toujours plus vite, mais vous ne ressentez donc aucune crainte malgré votre crash...

Il faut maîtriser, oui. Mais j'ai l'expérience de mon bateau depuis 2017, puis des foils ajoutés en 2019, ça montait déjà le cran vers ce gain de puissance qu'il faut bien régler, techniquement aussi. C'est parfois impressionnant, ça peut faire peur, mais je suis travailleuse et si je bosse bien, j'ai du temps devant moi. Je suis hyper bien entourée, j'ai une super équipe et on apprendra ensemble. J'aurai confiance pour repartir pleine balle sur ce nouveau bateau.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.