Vendée Globe : Dutreux veut en profiter un maximum avant l'arrivée

Vendée Globe : Dutreux veut en profiter un maximum avant l'arrivée©Media365
A lire aussi

Guillaume MARION, Media365 : publié le dimanche 24 janvier 2021 à 10h50

Actuellement 9eme du Vendée Globe, Benjamin Dutreux (Omia-Water Family) a donné des nouvelles à quelques jours de l'arrivée aux Sables-d'Olonne et compte bien profiter de la fin de la course.



Après des derniers jours compliqués dans la dorsale, Benjamin Dutreux veut désormais savourer ces derniers jours avant son arrivée dans ce Vendée Globe. « Je monte, je suis content d'être sorti de la dorsale, j'ai eu un peu chaud aux fesses, je suis passé tout juste. J'ai bien galéré la nuit dernière. Je monte au Nord pour aller chercher un peu plus de vent, et surtout une bascule de vent qui me permettra d'empanner. Puis ce sera plus costaud. Pendant les jours à venir, ce sera costaud. J'ai essayé de cravacher avant que la dorsale se mette en place. je n'ai pas beaucoup dormi la nuit dernière, j'ai tenté de m'accrocher pour ne pas rester loin de Jean (Le Cam) pour jouer le match jusqu'au bout. Physiquement, ça tire un peu, le jeu est de tout donner jusqu'aux Sables-d'Olonne », a notamment expliqué le skipper sur le site officiel de la compétition.

« Pas attaquer comme un sauvage »

« J'essaie d'en profiter au maximum : on a la tête dedans, on se rend compte en se rapprochant de l'arrivée, qu'on est à l'aise sur le bateau, qu'une symbiose s'opère : j'ai beaucoup moins peur des envois de spi, j'ai moins peur des manœuvres, tout se fait plus naturellement. Mon ETA est pour vendredi midi. J'espère ne pas arriver trop tôt, que les conditions "le feront" : il faudra rester vigilant parce qu'il y aura de grosses conditions, il faudra faire attention jusqu'au bout, a par la suite confié Dutreux, pour le moment à la lutte pour la 8eme place. Je ne vais pas prendre tous les risques, je vais naviguer de manière sereine et rapide, je n'irai pas attaquer comme un sauvage, parce que je n'ai aucun intérêt à le faire actuellement. La Vendée me manque, mes potes me manquent, mais j'ai à la fois hyper hâte de retrouver tout le monde, et j'ai peur de rentrer »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.