Natation : Curin, un grand homme pour un grand exploit

Natation : Curin, un grand homme pour un grand exploit©Media365

Faraj Benlahoucine, Media365 : publié le mercredi 16 novembre 2022 à 21h22

Le nageur paralympique Théo Curin a relevé un nouveau défi incroyable ce mardi en bouclant la course mythique en eau libre Santa Fé - Coronda en Argentine.



Théo Curin, nageur paralympique français, n'en finit plus d'impressionner. L'année dernière il avait déjà réussi un exploit colossal en réalisant la traversée du lac Titicaca dans des conditions dantesques. Le garçon amputé des quatre membres, accompagné de la vice-championne olympique en 2004, Malia Metella, et de l'éco-aventurier Matthieu Witvoet, avait traîné son catamaran de 500 kilos dans une eau à 10°C. A 3800 mètres d'altitude, ce trio magique avait rallié la rive péruvienne depuis Copacabana en Bolivie suite à un périple long de 108 kilomètres parcourus en onze jours.


Ce mardi, Théo Curin a une nouvelle fois repoussé ses limites pour accomplir un autre exploit inimaginable. Au départ de la course Santa Fé - Coronda, le Lorrain est devenu le premier athlète handisport à braver la reine des compétitions mondiales de natation en eau libre, longue de 57 kilomètres. Après 9 heures et 3 minutes d'efforts intenses, il a accompli son rêve dingue malgré des risques - peu probables toutefois - de croiser des crocodiles ou des piranhas dans les eaux du Rio Coronda. Et même si les organisateurs avaient pris la décision de laisser le Tricolore s'élancer avec une heure d'avance sur l'ensemble des concurrents, sa performance n'en demeure pas moins incroyable.

"Je me suis accroché"

Seuls trois participants ont réussi à le dépasser, dont le vainqueur de cette 46eme édition de la course, l'Argentin Matias Diaz Hernandez. "J'ai bien cru que je n'allais pas aller au bout, j'ai eu vraiment mal à l'épaule assez rapidement après le début de la course et je savais qu'il fallait encore tenir longtemps" a commenté le jeune homme de 22 ans après son exploit. "Je me suis accroché et je suis arrivé au bout de ces 57 kilomètres. Je suis fier d'être le premier nageur handisport à franchir la ligne d'arrivée de cette course de dingue" a-t-il ajouté. Théo Curin a marché sur les pas de son entraîneur, Stéphane Lecat, multiple lauréat de l'épreuve dans les années 1980/90. Médaillé aux Championnats du monde en bassin mais jamais sacré, ce grand homme représentera une grande chance de médaille aux Jeux Paralympiques de Paris 2024.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.