Ski alpin - Grange : "Même dans mes rêves les plus fous, je n'avais pas imaginé ça"

Ski alpin - Grange : "Même dans mes rêves les plus fous, je n'avais pas imaginé ça"©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le mercredi 31 mars 2021 à 19h44

C'est terminé pour Jean-Baptiste Grange, après 17 ans de ski au plus haut niveau. Le slalomeur français a navigué entre les plus grands succès et de malheureuses blessures, avant de prendre sous son aile Clément Noël.



Jean-Baptiste Grange a officiellement et définitivement mis fin à sa carrière samedi, à l'occasion des Championnats de France. "Quand je me retourne en arrière, je me rends compte qu'il y a des milliers d'enfants qui veulent devenir champions de ski, et moi je l'ai fait de belle manière. Même dans mes rêves plus fous, je n'avais peut-être pas imaginé ça. C'est une aventure humaine fantastique. Au-delà des résultats, je retiens la richesse de cette aventure, ce sont des souvenirs pour toute ma vie." Grange est arrivé à un moment où, à la fin des années 2000, le ski français était en cruel manque de leaders. Après 17 ans passés sur le circuit, de 2005 à 2021, c'est bien sûr sur sa spécialité du slalom qu'il a su offrir de vraies fulgurances.

"Noël me donne l'impression de me revoir"

"C'est une fierté de quitter le milieu en étant toujours compétitif, j'ai su faire évoluer mon ski malgré un contexte marqué par pas mal de pépins physiques." Champion du monde en 2011 puis en 2015, après avoir déjà pris la médaille de bronze en 2007, Grange a aussi remporté le petit globe du slalom en 2009. Deuxième de la spécialité en 2008 et 2011, il a également terminé huitième du général en 2008 et cinquième en 2009. Retraité à 36 ans, en même temps que son pote Julien Lizeroux - qui, à 41 ans, a quitté le circuit sur un départ en roulade avant aux Championnats de France -, le skieur natif de Saint-Jean-de-Maurienne a été terriblement handicapé par les blessures de 2012 à 2014 (épaule, genou, dos).


Clément Noël est le successeur déjà plus qu'annoncé de son modèle, qui l'a fait "franchir un cap" comme il l'indiquait à L'Equipe dès la fin de l'année 2018. "Il me donne l'impression de me revoir à mes débuts", confie Grange à propos de son cadet de treize ans (pour France Télévisions). Les deux hommes ontchacun gagné huit slaloms en Coupe du Monde. Mais il est donc fort probable que l'élève supplante le maître...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.