Finales de Lenzerheide : Les super-G également annulés, Pinturault se rapproche du gros globe

Finales de Lenzerheide : Les super-G également annulés, Pinturault se rapproche du gros globe©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, Media365, publié le jeudi 18 mars 2021 à 11h17

Au lendemain de l'annulation des descentes, la FIS a également été obligé de supprimer les deux super-G des finales de Coupe du Monde de Lenzerheide, prévus ce jeudi en Suisse. Un temps, il avait été envisagé de faire s'élancer les courses du départ de réserve, mais le brouillard et la neige ont rendu cette éventualité impossible. Alexis Pinturault se rapproche encore un peu plus de son premier gros globe de cristal.

Alexis Pinturault n'en demandait pas tant. Vingt-quatre heures après que la météo a obligé les organisateurs à annuler les descentes des finales de Coupe du Monde de Lenzerheide (Suisse), le Savoyard a bénéficié d'un autre coup de pouce.Comme les descentes la veille, les deux super-G de ces finales ont en effet dû être supprimés en raison des conditions. « A cause de la situation météo, avec le brouillard, le jury a décidé d'annuler le super-G femmes », a d'abord annoncé la Fédération internationale de ski (FIS) avant de faire savoir que le super-G hommes n'aurait pas lieu lui non plus pour les mêmes raisons. Une nouvelle annulation qui fait les affaires de Pinturault, comme de Petra Vhlova, également en tête du classement général de la Coupe du Monde avant le coup d'envoi de ces finales. Le premier, talonné de nouveau par son rival suisse Marco Odermatt depuis le week-end dernier, avait en effet tout à redouter de la descente et du super-G, deux terrains sur lesquels son dauphin, réputé pour être un spécialiste de la vitesse, est bien meilleur que lui et pouvait espérer gommer les 31 points qui séparent les deux hommes au classement.

Il ne reste plus que les deux épreuves préférées de Pinturault ! 

Après l'annulation des deux premières épreuves de ces finales de Lenzerheide toujours à l'arrêt après deux jours, le skieur de Courchevel compte toujours 31 longueurs d'avance alors que se profilent maintenant ses spécialités préférées : le géant et, surtout, le slalom. Sans avoir à se présenter dans le portillon de départ, « Pintu » vient donc de faire un grand pas vers son premier gros globe de cristal, le premier pour un Français depuis celui soulevé par Luc Alphand en 1997. Pour tenter de sauver les deux super-G de ce jeudi, la FIS avait pensé à tout après avoir décalé dans un premier temps les deux courses, y compris d'abaisser le départ à l'endroit du départ de réserve. Toutefois, le brouillard et la neige, tombée plus intensément que prévu, ont encore incité l'organisation à rayer le rendez-vous du programme. L'Autrichien Vincent Kriechmayr, chez les hommes, comme la Suissesse Lara Gut-Behrami, déjà assurée du trophée du côté des femmes, remportent donc le petit globe de cristal du super-G. Pinturault, lui, peut se prendre à rêver du globe suprême. Plus que jamais.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.