Judo : Riner " insatisfait " malgré sa victoire à Budapest

Judo : Riner " insatisfait " malgré sa victoire à Budapest©Media365

Guillaume MARION, Media365 : publié le dimanche 10 juillet 2022 à 22h20

Victorieux ce dimanche du Grand Slam de Budapest pour son grand retour en compétition internationale, Teddy Riner pouvait savourer ce succès malgré une envie de faire encore mieux.



Après près d'un an d'absence en compétition internationale, Teddy Riner a rapidement retrouvé ses bonnes vieilles habitudes. En effet, ce dimanche, le Français n'a pas tremblé pour remporter logiquement le Grand Slam de Budapest, grâce notamment à une finale rondement menée en 38 secondes suite à un ippon sur le Néerlandais Jelle Snippe, impuissant. En quête de « plaisir » en Hongrie pour son grand retour sur la scène mondiale, le judoka tricolore a visiblement pris du bon temps sur les tatamis, lui qui n'a laissé aucune chance à la concurrence dans sa catégorie (+100kg) et s'est montré offensif (notamment en demi-finale face au Géorgien Gela Zaalishvili). « Ce n'est jamais facile de se remettre dedans. J'ai réussi à aller au bout de cette journée, je me suis pas mal exprimé, je suis content », a par la suite confié l'intéressé, qui a du même coup glané de précieux points au classement mondial en remportant la compétition.

Riner déjà focalisé sur Paris 2024

« Je suis un insatisfait, je sais ce que j'ai à travailler pour être meilleur. J'aurais voulu être un peu plus rapide, tonique, plus à l'aise dans mes baskets. Mais bon, c'est un retour, après un an ce n'est pas évident. Je ne m'en veux pas non plus, on va travailler ça. Je n'ai pas peur du travail, donc ça va aller. Ce n'est qu'une étape, ce qu'on veut c'est arriver dans les meilleures conditions pour les JO de Paris 2024. Ça commence par celle-ci, a également expliqué Riner, dans des propos recueillis par L'Equipe. (...) Ça montre aussi que j'ai un bon niveau, que je ne suis pas trop mal et que je peux encore croire à Paris 2024 parce que je sais que je suis en concurrence. » Désormais, place à des vacances bien méritées pour le natif de Point-à-Pitre. Derrière, le Français devrait « normalement » s'aligner lors des Mondiaux 2022 en Ouzbékistan, en octobre prochain.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.