Boxe - Lourds : Le combat de la dernière chance pour Yoka ?

Boxe - Lourds : Le combat de la dernière chance pour Yoka ? ©Panoramic, Media365
A lire aussi

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le samedi 09 décembre 2023 à 14h18

Battu lors de ses deux derniers combats, Tony Yoka retrouve les rings en affrontant le Belge Ryad Merhy, samedi à Roland-Garros.



Après deux défaites de rang, Tony Yoka est de retour sur le ring, samedi soir. A Roland-Garros, le boxeur français va défier le Belge Ryad Merhy . Dominé par Martin Bakole (le 15 mai 2022) et Carlos Takam (le 11 mars 2023), le champion olympique 2016 a soif de revanche et n'a pas le droit à une nouvelle déconvenue s'il veut relancer sa carrière à 31 ans. S'il s'incline encore, son rêve de ceinture mondiale prendra sérieusement du plomb dans l'aile...

Un déménagement à Londres qui permet à Yoka de voir ses enfants « plus souvent »

Pour rebondir, l'ex-grand espoir de la boxe tricolore a changé de vie. Et d'entraîneur. « Les mois qui ont suivi ont été compliqués, reconnait Yoka dans L'Equipe en évoquant sa dernière défaite contre Takam, vétéran de 42 ans et alors bien plus affûté que lui. Limite en dépression, j'avais honte. Alors je me suis coupé du monde. » « Face à Takam, j'étais dans les vapes, absent. Après ça, j'ai pensé tout arrêter », explique le Français qui a continué de s'entraîner aux Etats-Unis avant de changer. Il s'est séparé, en bons termes, de son coach américain Virgil Hunter et s'entraîne désormais à Londres, ce qui lui a fait du bien et ce qui lui permet de voir ses enfants « plus souvent », lui qui est divorcé d'Estelle Mossely, championne de boxe comme lui.

« Je suis au milieu de ma carrière. Je ne suis pas vieux pour un lourd »

Yoka a « hâte » de reboxer et se voit bien continuer jusqu'à 38 ans. « Je suis au milieu de ma carrière. Je ne suis pas vieux pour un lourd. Ni abîmé, je n'ai pas pris de K.-O. » Classé 27eme mondial (Merhy est 44eme), le Français s'entraîne désormais avec Don Charles, coach nigérian qui a notamment mené Derek Chisora dans deux combats pour un titre mondial des poids lourds et qui s'occupe de Daniel Dubois qui a mis en difficulté le champion du monde Oleksandr Usyk en août dernier . Yoka s'entraine au nord de Londres depuis 16 semaines avec un entraîneur qui l'a « aidé à me remettre d'aplomb psychologiquement, à reprendre confiance, surtout en défense. » Yoka doit maintenant renouer avec le succès dans l'antre légendaire où Rafael Nadal a triomphé 14 fois. Il peut aussi s'appuyer sur le fait que plusieurs grands champions de la boxe ont aussi perdu plusieurs fois avant de triompher comme Manny Pacquaio. Sacré champion du monde des poids welters en 1940, Fritzie Zivic avait lui été battu 65 fois !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.