Médias : Lartot s'affiche avec sa prothèse

Médias : Lartot s'affiche avec sa prothèse©Panoramic, Media365

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le mardi 01 août 2023 à 17h22

Atteint d'un cancer du genou droit, le journaliste Matthieu Lartot, qui a dû subir une amputation fémorale il y a un mois, est apparu dans l'émission « Stade 2 » avec sa prothèse.



La Coupe du Monde de rugby approche, approche... Le 10eme Mondial de l'Ovalie de l'histoire se disputera en France pour la deuxième fois à partir du vendredi 8 septembre, jour d'un splendide France-Nouvelle-Zélande. Le XV de France dirigé par Fabien Galthié, qui disputera d'ailleurs samedi après-midi (16 heures) son premier match de préparation en Ecosse, affrontera les All Blacks avec l'objectif d'immédiatement frapper les consciences en vue d'un premier sacre éventuel. Cette Coupe du Monde, Matthieu Lartot la commentera sur France Télévisions.

Une « victoire écrasante » de Matthieu Lartot

C'est en tout cas ce que le journaliste revendique . Victime d'un cancer au genou droit depuis l'âge de 16 ans, Lartot a subi une amputation de sa jambe touchée il y a un mois suite à une rechute et ne se laisse surtout pas abattre. Il affiche un état d'esprit particulièrement remarquable et continue de se battre contre la maladie, dégageant une admirable force.


Matthieu Lartot a carrément dévoilé sa prothèse, dimanche. Lors de la célèbre émission « Stade 2 » qui passe désormais sur France 3, une vidéo montrant les premiers pas du journaliste avec son nouveau membre a été diffusée dans la chronique « A part ça ». On y voit le jeune homme de 43 ans marchant dans la rue avec ses béquilles et sa prothèse. On l'aperçoit ensuite en train d'avancer courageusement entre deux barres parallèles au sein de son centre de rééducation. Dans cette petite séquence, Matthieu Lartot donne rendez-vous aux téléspectateurs le 10 septembre, pour l'ouverture de la Coupe du Monde sur les antennes de France Télévisions. « Un warrior, un vrai ! », a salué Laurent Luyat le poing serré à l'adresse de son collègue, tandis qu'un autre collègue, Guillaume Papin, parle dans le court sujet de 43 secondes d'une « victoire écrasante » de celui « qui se donne à fond en rééducation ».

Vos réactions doivent respecter nos CGU.