Antoine Dupont élu meilleur joueur du monde !

Antoine Dupont élu meilleur joueur du monde !©Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365, publié le vendredi 10 décembre 2021 à 13h30

Champion d'Europe et de France cette saison avec Toulouse, Antoine Dupont (25 ans) a été élu vendredi meilleur joueur du monde pour l'année 2021. Le demi de mêlée des Bleus et sûrement le meilleur au poste sur la planète à l'heure actuelle était en compétition avec Maro Itoje, Michael Hooper et Samu Kerevi. Avant lui, seuls Fabien Galthié en 2002 et Thierry Dusautoir en 2011 côté français avait eu cet honneur.



Le meilleur, c'est Antoine Dupont ! Le demi de mêlée du Stade Toulousain et du XV de France a été élu meilleur joueur du monde par World Rugby vendredi, devançant les deux Australiens Michael Hooper et Samu Kerevi et l'Anglais Maro Itoje. Il est seulement le troisième joueur français de l'histoire à obtenir cette récompense, après son sélectionneur Fabien Galthié en 2002 et Thierry Dusautoir en 2011. Un trophée que Dupont avait évoqué il y a quelques jours à l'antenne de RMC. "Ce n'est pas vraiment un objectif, avait-il ainsi reconnu. Mais, bien sûr, ça fait vraiment plaisir d'être nommé dans cette liste. Ça récompense le travail effectué au quotidien, et ça récompense aussi l'équipe de France et le Stade-Toulousain."

"Tous les amateurs de rugby au monde voteraient pour Antoine"

Elu meilleur joueur du Tournoi des 6 Nations en 2020, il a remporté un deuxième titre de champion de France la saison dernière, et a aussi été sacré champion d'Europe avec le club haut-garonnais, qu'il a rejoint en 2017 en provenance de Castres. Et il est aussi le seul Français à avoir été retenu dans l'équipe mondiale de l'année dévoilée deux jours auparavant par World Rugby. "Tout le monde voit ce qu'il fait sur le terrain tous les weekends. Tous les amateurs de rugby au monde voteraient pour Antoine. C'est un plaisir de jouer avec quelqu'un comme lui", avait confié à France Bleu son compère Romain Ntamack.

Pour Urios, "il sait tout faire"

Christophe Urios, qui l'a eu sous ses ordres à Castres, mais lui en avant "son humilité. Il avait 18 ans quand je l'ai connu et ce n'était pas compliqué de se dire qu'il avait du potentiel. Il a les deux pieds, les deux passes... Il sait tout faire. Mais ce qui fait la différence, c'est sa capacité à travailler pour progresser et être le meilleur." Une récompense qui ne souffre donc d'aucune contestation au niveau hexagonal, et, désormais, aussi mondialement.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.