Toulouse ne peut imaginer une deuxième défaite

Toulouse ne peut imaginer une deuxième défaite©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le vendredi 22 octobre 2021 à 18h50

Les Castrais, samedi soir à Toulouse, risquent de retrouver un Stade particulièrement à cran. Antoine Dupont et ses partenaires vont ainsi vouloir rebondir après leur défaite à Lyon, comme l'explique le coach Clément Poitrenaud.



Toulouse s'est incliné la semaine dernière pour la première fois de la saison, sur le terrain du LOU (25-19). "Le contenu de cette défaite nous a affectés", reconnaît encore Clément Poitrenaud, l'entraîneur des arrières, présent en conférence de presse à la veille de la réception de Castres. "On n'est pas satisfaits de notre production, on compte se rattraper pour ce derby, surtout à domicile. J'ose espérer qu'on réglera nos problèmes dans le jeu au sol, on connaît leurs qualités dans ce domaine. Le jeu amène des fautes, notre challenge c'est de réduire le nombre de ballons perdus dans ces phases au sol, afin d'être plus complets dans nos performances." En cas de nouvel échec face au CO, l'Union Bordeaux-Bègles passerait probablement en tête après avoir reçu Perpignan plus tôt dans la journée.

"Le CO a étoffé sa palette, notamment offensive, poursuit l'ancien international français. Leurs résultats sont probants, on les prend très au sérieux." Ce sera le dernier match avant le départ des joueurs vers leurs sélections respectives. Toulouse devra néanmoins gérer ses doublons les deux semaines suivantes, au Racing puis face à l'USAP. Dans ce contexte, les Castrais vont forcément débarquer le mors aux dents. "C'est peut-être un événement pour eux, nous on le prend avec beaucoup de sérieux, mais ça reste un match de Top 14. On y met toute l'énergie nécessaire, mais sans créer d'événement particulier." Les champions de France et d'Europe, après cinq matchs de championnat, démarreront ensuite en décembre la défense de leur titre continental, sur la pelouse de Cardiff.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.