Toulouse : Les bienfaits du turnover

Toulouse : Les bienfaits du turnover©Panoramic, Media365

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le vendredi 14 octobre 2022 à 13h09

Depuis le début de saison, le Stade Toulousain opère un gros turnover. Une gestion qui porte indubitablement ses fruits.



Auteur d'un fabuleux doublé Top 14-Coupe d'Europe en 2021, le Stade Toulousain a échoué la saison passée dans les deux compétitions au stade des demi-finales. Dominé par le Castres Olympique en championnat de France (18-24), le club de la Ville rose avait subi l'implacable loi du Leinster (17-40) sur la scène continentale. Des contre-performances cuisantes pour le meilleur club français de l'histoire (21 titres de champion de France, 5 Coupes d'Europe). Pour ne pas reproduire de tels échecs, le Stade Toulousain a identifié les soucis après une analyse poussée.

Mieux anticiper en planifiant un turnover important d'emblée

Qu'en ressort-il ? La gestion du groupe, sollicité par les doublons et les rencontres internationales, avait failli. « Je ne suis pas un fan de la rotation prévue, mais je peux vous dire qu'il y en a une, sur des périodes données, afin de ménager nos troupes (...) Il est évident qu'une saison à 30 ou 35 matchs comme ont pu jouer Antoine (Dupont), Romain (Ntamack) ou François (Cros) serait préjudiciable », avait reconnu le manager Ugo Mola à la fin de l'été. Du coup, le staff toulousain a décidé de mieux anticiper en planifiant un turnover important d'emblée sur cette nouvelle saison 2022-23.


36 joueurs utilisés en 6 journées

Ainsi, en 6 journées de Top 14, Mola a utilisé 36 joueurs, dont aucun n'a commencé toutes les rencontres contre Bordeaux-Bègles (26-25), Toulon (28-8), Pau (16-26), le Racing 92 (37-10), Montpellier (19-17) et Clermont (46-10). Le Stade Toulousain recueille les bienfaits de cette rotation en occupant la tête du classement avec 23 points et 6 longueurs d'avance sur ses poursuivants immédiats, Toulon et La Rochelle (17 pts). Et ce, malgré une infirmerie déjà bien remplie et plusieurs suspensions (trois cartons rouges). Avec ce turnover effectif, les cadres, qui doublent club et sélection, sont ainsi en bonne forme et frais. Ils ont eu droit à quelques vacances comme Julien Marchand, Antoine Dupont ou Anthony Jelonch, ont soufflé en étant remplaçant comme Melvyn Jaminet ou Romain Ntamack. L'effectif semble aussi plus homogène alors que certaines compositions d'équipe sont modifiées de moitié d'une journée à l'autre. Les jeunes peuvent s'étalonner et progresser. Bref, jusque-là, ça roule pour Toulouse.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.