Top 14 (J11) : Lyon s'impose aux dépens de Toulouse

Top 14 (J11) : Lyon s'impose aux dépens de Toulouse
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365, publié le dimanche 27 novembre 2022 à 23h07

Grâce à une deuxième période intense, Lyon a été chercher la victoire face à Toulouse (21-14) et se replace au classement du Top 14.


Lyon a su saisir l'occasion. Alors que Toulouse devait une nouvelle déplorer une pléthore d'absents après la trêve internationale, notamment Antoine Dupont ou Cyril Baille, le club rhodanien a fait tomber un leader du Top 14 qui voit ses poursuivants fondre sur lui. Pourtant, ce sont bien les hommes d'Ugo Mola qui ont mis la main sur le ballon dès les premiers instants de la rencontre. Un ascendant dans le jeu qui a fini par se matérialiser au bout d'un quart d'heure grâce à Romain Ntamack, qui s'est signalé par un échec face aux poteaux pour sa première tentative de la saison. Absent avec Toulouse depuis le 11 septembre dernier, le demi d'ouverture du XV de France a su manœuvrer après un ballon porté improductif. Jouant au pied pour lui-même, il a pu piéger la défense rhodanienne et récupérer le ballon pour aplatir le premier essai de la rencontre. Mais le numéro 10 toulousain ne savait pas à ce moment de la rencontre qu'il avait marqué les seuls points de sa formation avant les derniers minutes. La réponse lyonnaise est intervenue peu avant la demi-heure de jeu via Léo Berdeu. Après avoir trouvé le poteau en tout début de match, le buteur du LOU a réglé la mire pour réduire l'écart.

Lyon a déroulé son jeu

C'est à une seule longueur de Toulouse que le club rhodanien a retrouvé son vestiaire. Dès la reprise, Ugo Mola a fait entrer de l'expérience avec Richie Arnold qui a pris la place de Théo Ntamack en troisième ligne. C'est toutefois Lyon qui a frappé le premier dans ce deuxième acte. Sept minutes après le coup d'envoi, Davit Niniashvili a concrétisé la bonne volonté des joueurs de Xavier Garbajosa. L'arrière géorgien a bonifié une action initiée par Baptiste Couilloud avec un bon relais de Léo Berdeu, permettant ainsi au club lyonnais de passer devant au score pour la première fois depuis le début du match. Un ascendant qu'Ethan Dumortier n'a pas manqué de concrétiser au tableau d'affichage à 25 minutes de la sirène. L'ailier du LOU a tout d'abord vu ses coéquipiers tenter de forcer le passage avec les avants puis Davit Niniashvili a été sollicité au large pour combiner avec Ethan Dumortier. Ce dernier s'est ouvert le passage vers l'en-but d'une feinte de passe parfaitement exécutée. Après avoir échoué sur la transformation, Léo Berdeu a donné un matelas de quatorze points à son équipe avec un peu plus de dix minutes à jouer.

Toulouse repart les mains vides

Avec du sang frais et notamment la première de Jack Willis sous ses nouvelles couleurs, les Toulousains ont mis toutes leurs forces dans la bataille pour tenter de ramener au moins un point de leur déplacement à Gerland. Lucas Tauzin a un temps pensé avoir trouvé la faille sur un jeu au large et une passe longue d'Ange Capuozzo. Toutefois, cette dernière était clairement en avant et l'arbitre a logiquement annulé cet essai. A force de mettre la pression, les joueurs d'Ugo Mola ont poussé leurs adversaires à la faute et Dylan Cretin a vu la fin de match depuis le banc de touche, payant l'indiscipline croissante de sa formation. Une supériorité numérique que les Toulousains ont très vite bonifié. Tout en puissance, Alban Placines a trouvé la solution pour ramener son équipe à sept points. Néanmoins, l'opportunité d'arracher le match nul ne s'est pas présentée. Toulouse concède une deuxième défaite en trois matchs (21-14) et voit son avance sur La Rochelle et le Racing 92 se réduire à quatre points seulement. Avec ce deuxième succès de suite, le LOU reste au contact du podium, profitant du faux-pas du Stade Français Paris.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.