Top 14 (Barrages) : Le derby pour le Racing 92 aux dépens du Stade Français Paris

Top 14 (Barrages) : Le derby pour le Racing 92 aux dépens du Stade Français Paris©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le vendredi 11 juin 2021 à 22h39

Profitant d'une entame de match tonitruante, le Racing 92 a dominé le Stade Français Paris en barrages du Top 14 et sera l'adversaire de La Rochelle le week-end prochain.



Le Racing 92 sera au rendez-vous des demi-finales du Top 14. Opposé au Stade Français Paris dans un derby, le club francilien a pris le meilleur sur un rival qui, trop longtemps, a été aux abonnés absents. En effet, maladroits et très indisciplinés, les joueurs de Gonzalo Quesada n'ont fait que subir pendant les 40 premières minutes de jeu et le score s'en est douloureusement ressenti pour les Parisiens. Il n'a fallu que cinq minutes au Racing 92 pour enflammer les quelques 5000 spectateurs présents dans les travées de la Paris-La Défense Arena. Et, dans cette affiche, il fallait que ce soit Gaël Fickou qui allume la mèche. Parisien jusqu'en mars dernier, le trois-quarts centre international français a parfaitement suivi un ballon porté pour résister à Jonathan Danty puis à Joris Segonds avant d'aplatir. Le break est venu six minutes plus tard par l'intermédiaire de Teddy Thomas. Pilonnant la défense parisien, les Racingmen ont déséquilibré la défense parisienne, ce sont l'ailier a profité pour marquer en coin. Avant même la 20eme minute de jeu, Maxime Machenaud a prolongé le cauchemar du club de la Capitale dans ce premier acte. Sauvant in extremis la touche sur un ballon de récupération parisien, Teddy Thomas a pu combiner avec Yoan Tanga et Boris Palu. Ce dernier a alors lancé son demi de mêlée vers l'essai.

Le Racing 92 en mode rouleau-compresseur

De mal en pis, le Stade Français Paris a perdu deux joueurs sur carton jaune en quatre minutes. Tout d'abord, Sefanaia Naivalu est allé plaquer en l'air Kurtley Beale, contraint de céder sa place à Simon Zebo sur protocole commotion, puis le capitaine parisien Paul Alo-Emile a payé la multiplication de fautes de son équipe. Cette double supériorité numérique, le Racing 92 a su en tirer parti en seulement trois minutes. Finn Russell, malgré le retour de Kylan Hamdaoui, a su trouver Simon Zebo. Le futur joueur du Munster a alors accéléré l'allure pour prendre à revers la défense parisienne et aplatir, déjà, le quatrième essai de sa formation après moins d'une demi-heure de jeu. La fin du premier acte a vu les joueurs du Stade Français Paris réagir et pousser à la faute leurs adversaires mais sans jamais avoir l'occasion de réduire l'écart, établi à 28 points au retour aux vestiaires. Mais les joueurs de Laurent Travers n'étaient pas rassasiés à la pause. En effet, Hassane Kolingar est allé à l'essai trois minutes après son entrée en jeu. Après un ballon porté, le pilier du Racing 92 s'est saisi du ballon et, oublié par la défense adverse, a aplati tranquillement. Un essai qui a été disséqué à la vidéo pour vérifier que le Racingman était bien dans la continuité du ballon porté. Avec 35 points d'avance et 37 minutes encore à jouer, les Franciliens se sentaient sans doute à l'abri et ont baissé de pied.

Les Parisiens ont réagi à l'orgueil

Les Parisiens, en grande difficulté pendant toute la rencontre, ont alors tout donné pour essayer de finir la saison la tête haute. Ceci s'est matérialisé dès la 47eme minute avec l'essai de Sefanaia Naivalu. L'ailier du Stade Français Paris a profité d'une percée de Kylan Hamdaoui pour aller aplatir en deux temps. Tout juste entré en jeu, Nolann Le Garrec a sanctionné une position de hors-jeu parisienne pour les trois derniers points du Racing 92 dans ce match de barrages. En effet, l'indiscipline est alors devenue francilienne avec, peu avant l'heure de jeu, Dominic Bird qui a écopé d'un carton jaune à la suite de la répétition de fautes par ses coéquipiers. A leur tour en supériorité numérique, les joueurs de Gonzalo Quesada ont réduit un peu plus l'écart par Sekou Macalou, qui a fait parler sa puissance peu après l'heure de jeu en sortie de mêlée. Quatre minutes plus tard, Waisea y est ensuite allé de son essai en conclusion d'une séquence initiée par Adrien Lapègue puis Kylan Hamdaoui. Une action sur laquelle Teddy Thomas reçoit à son tour un carton jaune pour un plaquage haut. Les deux équipes ont alors tout donné dans cette fin de match mais le score n'a pas été en mesure de bouger. Le Racing 92, malgré une deuxième période bien moins aboutie, s'impose nettement (38-21) et sera ainsi l'adversaire de La Rochelle vendredi prochain lors de la première demi-finale du Top 14, sur la pelouse du Stade Pierre-Mauroy de Lille.

TOP 14 / BARRAGES
Vendredi 11 juin 2021
Racing 92 (3) - Stade Français Paris (6) : 38-21

Samedi 12 juin 2021
20h45 : Bordeaux-Bègles (4) - Clermont (5)

DEMI-FINALES (au Stade Pierre-Mauroy de Lille)
Vendredi 18 juin 2021
20h45 : La Rochelle (2) - Racing 92 (3)

Samedi 19 juin 2021
20h45 : Toulouse (1) - Bordeaux-Bègles (4) ou Clermont (5)

Vos réactions doivent respecter nos CGU.