Pro D2 - Nevers : Cinq semaines pour Raisuqe

Pro D2 - Nevers : Cinq semaines pour Raisuqe©Media365

Joana Guerra Mota, publié le jeudi 21 janvier 2021 à 13h41

Tout le monde se souvient de cette action qui avait fait le tour des réseaux sociaux. Josaia Raisuqe, joueur de Nevers en Pro D2, avait complètement craqué après la victoire face à Béziers. Et sous le coup de l'émotion, le rugbyman a soulevé un arbitre. Une "célébration" qui lui a valu un carton rouge et désormais cinq semaines de suspension.

La sanction est tombée. Josaia Raisuqe écope de cinq semaines de suspension pour avoir soulevé l'arbitre au coup de sifflet final du match contre Béziers (30-25). Pris d'un élan de folie, le joueur n'a trouvé que cette action pour exprimer sa joie. Un geste peut-être incontrôlé, sûrement sans mauvaises intentions, mais qui n'a clairement pas plu à l'arbitre en question, Laurent Millotte, qui a tout de suite réagi avec un carton rouge. Évidemment, la Ligue nationale de rugby n'a pas vraiment apprécié ce geste non plus. Mercredi, la commission de discipline de la LNR a pris sa décision quant à la sanction qu'elle allait donner au Fidjien. Et il s'agit donc de cinq semaines de suspension. L'ailier pourra rejouer à partir du 22 février.


Quatre matchs manqués

Avec cette suspension d'un peu plus d'un mois, Josaia Raisuqe va manquer un total de quatre matchs. Sans oublier qu'en raison de son carton rouge, il a déjà manqué le match de la 16eme journée contre le club de Provence Rugby. Par conséquent, il sera de retour pour la 21eme journée, face à Colomiers, le 26 février. Son entraîneur Xavier Péméja n'avait pas caché sa colère à la fin du match : « Je ne suis pas content. C'est sûr que nous, au niveau du club, on ne peut pas accepter ça » avait-il réagi à la fin du match au micro de Canal+. Si la sanction peut paraître lourde pour certains, c'est en fait un choix de la part de la commission, il a fallu montrer l'exemple. Pour Franck Maciello, chef des arbitres en France, « il y a des symboles qui sont inattaquables. L'arbitre en est un »Quelques jours après la rencontre, Josaia Raisuqe s'est excusé : « Sur le coup, je n'ai rien calculé. J'aurais aimé lui dire que j'étais désolé, qu'il n'y avait pas d'agressivité dans mon geste » a-t-il confié à Midi Libre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.