Pro D2 (J8) : Malgré 72 minutes à quatorze, Oyonnax s'est imposé à Béziers

Pro D2 (J8) : Malgré 72 minutes à quatorze, Oyonnax s'est imposé à Béziers©Media365

Mathieu WARNIER, publié le jeudi 29 octobre 2020 à 22h55

Réduits à quatorze dès la 8eme minute, les joueurs d'Oyonnax ont fait mieux que résister et ont poursuivi leur série d'invincibilité aux dépens de Béziers (23-29)

Cette équipe d'Oyonnax a décidément quelque chose en plus ! Sur la pelouse de Béziers, les joueurs de l'USO ont poursuivi leur sans-faute depuis le début de la saison de Pro D2 à l'issue d'une rencontre au déroulement improbable. Un match que ces derniers ont démarré fort, mettant sous pression la défense biterroise qui a craqué à deux reprises dans les six premières minutes. Un grattage irrégulier puis un plaquage à retardement ont permis à Yohan Le Bourhis de marquer les six premiers points du match. Pourtant, deux minutes plus tard, le ciel est tombé sur la tête des joueurs du Haut-Bugey. Pour un plongeon coude en avant sur Morgan Eames, le demi de mêlée oyonnaxien Jérémy Gondrand a pris un carton rouge, condamnant son équipe à jouer pendant 72 minutes en infériorité numérique. La tension était forte sur la pelouse du Stade Raoul-Barrière car, avant le quart d'heure de jeu, à la suite d'une touche, une bagarre générale a démarré mais l'arbitre, magnanime, s'est borné à sortir un carton jaune pour chaque équipe, Yohan Le Bourhis ajoutant trois points au pied dans la foulée. Dans la foulée, pour une mêlée tournée volontairement, Adrien Latorre a débloqué le compteur de l'ASBH sur pénalité avant de ramener son équipe à trois longueurs après une entrée par le côté dans un regroupement.

Oyonnax a terminé le match sous pression

Mais, trois minutes après avoir fini de purger son exclusion temporaire, Etienne Herjean a résisté à un retour de la défense héraultaise pour aplatir le premier essai du match. Si Adrien Latorre a ajouté trois nouveau points pour Béziers, Josh Tyrell a confirmé l'ascendant d'une équipe d'Oyonnax en infériorité numérique en venant conclure en force une séquence de jeu au près effectuée par ses avants. Avec quatorze points d'avance à la mi-temps, l'USO a pu voir venir et il a fallu attendre 20 minutes en deuxième période pour voir Béziers se révolter. Après une percée de Sias Koen, Savenaca Rawaca a aplati en coin le premier essai de son équipe, lui qui venait de faire son entrée en jeu. En dix minutes, Yohan Le Bourhis n'a pas tremblé pour ajouter six points au pied, profitant d'une faute des avants biterrois en mêlée puis d'une faute au sol de ses adversaires. A deux minutes du terme de la rencontre, à la suite d'une touche jouée rapidement, le ballon porté biterrois permet à Jarrod Poi de percer le rideau défensif oyonnaxien pour ramener son équipe à six longueurs. Mais, dans la dernière minute, l'USO a caché le ballon avant de l'envoyer en touche sur une ultime pénalité pour valider sa victoire (23-29). Oyonnax reste donc invaincu, avec six victoires en six matchs et se place en tête avec un match en moins par rapport à Perpignan. Pour Béziers, il s'agit d'un deuxième match sans victoire qui maintient le club dans le ventre mou du classement.

PRO D2 / 8EME JOURNEE
Jeudi 29 octobre 2020
Béziers - Oyonnax : 23-29

Vendredi 30 octobre 2020
18h00 : Rouen - Valence Romans
18h00 : Montauban - Angoulême
19h00 : Carcassonne - Provence Rugby
20h45 : Nevers - Vannes

Samedi 31 octobre 2020
18h00 : Grenoble - Mont-de-Marsan

Reportés à une date ultérieure
Colomiers - Perpignan
Aurillac - Biarritz

Vos réactions doivent respecter nos CGU.