F1 - Red Bull : Perez pénalisé de trois places sur la grille en Espagne

Aurélien Canot, Media365, publié le lundi 10 juin 2024 à 11h01

Sergio Pérez s'élancera avec une pénalité de trois places sur la grille de départ, le 23 juin prochain lors du Grand Prix d'Espagne. Le pilote mexicain de l'écurie Red Bull, qui devra s'acquitter, elle, d'une amende de 25 000 euros, a été sanctionné pour avoir rejoint les stands avec une voiture "significativement endommagée".

Sergio Perez sort tout juste d'un nouveau dimanche noir. Et il pourrait en vivre un autre le 23 juin prochain à Barcelone, lors du Grand Prix d'Espagne, prochaine manche (la 10eme de la saison) au calendrier du Championnat du monde de F1. Peu de temps après avoir été contraint de jeter l'éponge pour la deuxième course consécutive, dimanche soir lors du Grand prix du Canada, remporté par Max Verstappen, le pilote mexicain de l'écurie Red Bull a en effet appris qu'il serait sanctionné en Espagne. Très exactement, le coéquipier de Max Verstappen s'élancera le dimanche de la grille de départ du circuit catalan avec une pénalité de trois places. Les commissaires du Grand Prix du Canada, que Perez a quitté sur sortie de piste alors même qu'il n'était déjà pas allé plus loin que la Q1 la veille lors des qualifications, ont estimé que l'actuel 5eme du classement général provisoire avait rejoint les stands au volant d'une voiture "significativement endommagée". "La voiture avait perdu de nombreuses pièces en fibre de carbone durant sa route vers les stands", explique la FIA dans un communiqué. Une fois parti à la faute, "Checo" aurait dû s'immobiliser, comme l'exige le règlement dans pareille situation.

Horner : "Checo devra revenir fort à Barcelone"

Le Mexicain a au contraire fait son retour en piste avec en tête de regagner les stands. Une manœuvre interdite dont a également fait les frais son équipe. L'écurie Red Bull a ainsi été pénalisée elle aussi, sous la forme d'une amende de 25 000 euros. L'enquête des commissaires de course démontre en effet que c'est sur demande de son équipe de prendre la direction des stands pour éviter la voiture de sécurité que Perez a repris la piste. "Ce fut un week-end horrible pour Checo et évidemment, nous avons subi quelques dégâts. Il devra revenir fort à Barcelone", analyse après-coup Christian Horner, certain de pouvoir faire confiance à son pilote, dont il vient de prolonger le contrat. "Il sera déterminé à revenir et à montrer à tout le monde la forme dont nous savons qu'il est capable et qu'il a montrée lors des quatre premières courses de cette année." Avec certes un handicap sur la grille.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.