Paris 2024 : Zelensky demande à Macron d'interdire les athlètes russes

Paris 2024 : Zelensky demande à Macron d'interdire les athlètes russes©Panoramic, Media365

Paul Rouget, Media365 : publié le mercredi 25 janvier 2023 à 14h48

Volodymyr Zelensky, le président ukrainien, a demandé à son homologue français Emmanuel Macron lors d'un entretien téléphonique de ne pas autoriser les athlètes russes à concourir lors des Jeux olympiques de Paris 2024. Patron du comité d'organisation, Tony Estanguet a ensuite rappelé que c'était le CIO qui devrait en décider.



Emmanuel Macron et Volodymyr Zelensky ne font pas que discuter de l'éventuel envoi de chars de combat par la France à l'Ukraine, pour la soutenir dans sa guerre contre la Russie. Les deux chefs d'Etat ont échangé au téléphone sur les prochains Jeux olympiques, qui se dérouleront à Paris du 26 juillet au 11 août 2024. Pour Zelensky, les athlètes russes ne doivent pas être autorisés à participer à la compétition. "J'ai particulièrement insisté sur le fait que les athlètes russes ne doivent pas avoir leur place aux JO de Paris", a confié le président ukrainien après son entretien avec son homologue français.

Après l'envahissement de l'Ukraine depuis la Russie mais aussi la Biélorussie par les troupes de Vladimir Poutine, le 24 février 2022, soit trois jours après la cérémonie de clôture des Jeux d'hiver de Pékin, donc pendant la trêve olympique, le Comité international olympique (CIO) avait sanctionné Russes et Biélorusses, d'abord exclus des Jeux paralympiques de Pékin. Aucun de ces deux pays n'a depuis pu organiser d'événement sportif international officiel, et leurs sportifs concourent désormais sous bannière neutre.

Estanguet : "C'est le CIO qui décide"

Et alors que Volodymyr Zelensky avait réclamé à la mi-décembre que les athlètes russes soient placés dans un "isolement complet" de toutes compétitions internationales, Thomas Bach, le président du CIO, a lui manifesté sa volonté de maintenir des sanctions fermes vis-à-vis de la Russie et de la Biélorussie. "Ces sanctions contre les États et les gouvernements russes et bélarusses doivent rester et resteront fermement en place, déclarait le dirigeant allemand, ancien champion olympique de fleuret, dans son message de Nouvel An. En cette nouvelle année, les athlètes ukrainiens peuvent compter sur l'engagement total du CIO et de l'ensemble du mouvement olympique en faveur de cette solidarité. Nous voulons voir une équipe forte de l'Ukraine aux Jeux olympiques de Paris 2024 et aux Jeux olympiques d'hiver de Milan Cortina 2026."

Président du comité d'organisation des JO parisiens, Tony Estanguet a rappelé mercredi devant la presse que "c'est bien le CIO qui décide des délégations qui sont autorisées à participer aux Jeux olympiques", a d'abord déclaré le triple champion olympique de canoë. "Le comité d'organisation n'a pas à intervenir dans le choix des délégations qui doivent participer aux Jeux. Nous, on attendra les règles édictées. A date, le comité paralympique a décidé d'exclure les Russes et de refaire un point d'étape fin 2023. Le CIO a également mis un certain nombre de sanctions pour tous les dirigeants du sport russe, sur le drapeau, sur les délégations", a conclu le patron du COJO.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.